Pour remercier le président américain, le club de foot Beitar Jérusalem se rebaptise Beitar "Trump" Jérusalem

DirectLCI
HOMMAGE - Dans le cadre de l'inauguration de la nouvelle ambassade des Etats-Unis à Jérusalem lundi, le club du Beitar Jérusalem, connu pour être proche de l'extrême droite, a décidé de se rebaptiser Beitar "Trump" Jérusalem. Dans la ville sainte, une place et une station de train vont également porter le nom du chef d'Etat américain.

Lundi, l'ambassade des Etats-Unis à Israël a été officiellement transférée de Tel-Aviv à Jérusalem dans un contexte extrêmement tendu, avec des affrontements entre soldats israéliens et Palestiniens, ces derniers déplorant près de 58 décès et 2.400 blessés sur cette seule journée, selon un bilan des autorités palestiniennes. Le Beitar Jérusalem, grand club de football local, s'est réjoui de cette décision du président américain Donald Trump, prise en décembre dernier, et a décidé d'honorer le chef d'Etat d'une façon particulière.


En effet, le Beitar Jérusalem a décidé de changer de nom et de se renommer Beitar "Trump" Jérusalem. Dans un communiqué publié sur son compte Facebook, le club de football a salué la décision de Trump de reconnaître Jérusalem "comme la capitale éternelle d'Israël" : "Le président Trump a fait preuve de courage et d'un véritable amour pour le peuple israélien et sa capitale. (...) Le club de football Beitar Jérusalem, l'un des symboles les plus importants de la ville, est heureux d'honorer le président pour son amour et son soutien avec un geste de notre part."

Une station de train et une place à son nom à Jérusalem

"Les présidents du club, le propriétaire Eli Tabib et le directeur exécutif Eli Ohana ont décidé d'ajouter au titre du club le nom du président américain qui a fait l'histoire, et s'appellera dorénavant Beitar Trump Jérusalem. Nous avons le plus grand amour pour le président, et il va gagner" peut-on lire dans ce post sur le réseau social. Rien n'indique pour le moment si ce changement de nom est permanent ou temporaire. Pour rappel, le club du Beitar Jérusalem est connu pour ses supporters particulièrement violents et racistes.


En décembre dernier, le ministre des Transports israélien Israël Katz avait annoncé l'intention de l'Etat hébreu de nommer sa future station de train près du mur des Lamentations "Donald John Trump", "en raison de sa décision historique et courageuse de reconnaître Jérusalem comme la capitale de l'Etat d'Israël et de sa contribution au renforcement du statut de Jérusalem comme capitale du peuple juif et de l'Etat d'Israël." Cette station entre dans le cadre de la nouvelle ligne à grande vitesse reliant Tel-Aviv et Jérusalem dans les semaines à venir. Autre hommage rendu au président Trump, ce dernier a eu droit ces dernières semaines à une place à son nom à Jérusalem, située toute proche de la nouvelle ambassade des Etats-Unis.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter