Ambiance tendue à Washington avant des rassemblements pro-Trump et la certification de la victoire de Biden

Une manifestation pro-Trump à Washington, mardi 5 janvier 2020

MANIFESTATIONS – La ville de Washington se barricade et accueille la Garde Nationale en prévision de manifestants pro-Trump, attendus par milliers dans la capitale mercredi. Au même moment, le vice-président Mike Pence va certifier devant le Congrès la victoire de Joe Biden.

Après cet été à l’occasion des mouvements "Black Lives Matter", la Garde nationale viendra de nouveau fouler le sol de Washington DC pour aider les autorités locales à contenir des rassemblements pro-Trump, attendus ce mardi 5 et mercredi 6 janvier. À la demande de la maire de Washington, Muriel Bowser, inquiète d’éventuels débordements comme il y a pu en avoir à la fin de l’année dans la ville, 340 gardes nationaux seront donc déployés, selon CNN. Ils seront toutefois non-armés et simplement là en appui pour gérer la foule, ont assuré tour à tour le maire démocrate et le chef de la police Robert Contee. "Nous avons reçu des informations selon lesquelles des personnes ont l’intention d’apporter des armes à feu dans notre ville et que cela ne sera tout simplement pas toléré", a averti ce dernier lors d'une conférence de presse.

Toute l'info sur

Biden et Harris à la Maison Blanche

Des précédents de manifestations violentes

En effet, des partisans de Donald Trump se sont donnés rendez-vous par milliers dans la capitale fédérale mercredi pour contester la défaite de l’actuel président, en marge d'un évènement politique majeur : la réunion du Congrès qui doit officialiser la victoire du président élu Joe Biden. 

Et des milices d’extrême droite, comme les Proud Boys connus pour leur violence et leur penchant pour les armes à feu, sont attendus dans la ville. Lundi 4 janvier, l’un de ses leaders Henry "Enrique" Tarrio a par ailleurs été interpellé pour avoir incendié une bannière "Black Lives Matter" d’une église de Washington, pendant une manifestation du 12 décembre dernier. En novembre et décembre, des manifestations avaient dégénéré à Washington DC. À la mi-novembre, au moins 20 personnes avaient été arrêtées lors d’une manifestation au cours de laquelle deux policiers avaient été blessés. 

Lire aussi

Les élus locaux sont donc inquiets que les rassemblements dégénèrent une nouvelle fois. Déjà ce mardi, la plupart des commerces commençaient à se barricader à l’aide de bâches en bois. Loin de vouloir calmer le jeu, le président Donald Trump, qui jusqu’au dernier moment demandait de recompter les votes, a lancé à ses partisans sur Twitter "See you in D.C." ("On se voit à DC"). 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO - Moins cher qu'un Ehpad : ces Français passent leur retraite dans un 4 étoiles en Tunisie

Reconfinement : Emmanuel Macron temporise, les scénarios des prochains jours

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil des 3000 malades en réanimation à nouveau franchi ce lundi

Maintien des écoles ouvertes, vacances scolaires... Les réponses de Jean-Michel Blanquer sur LCI

Écoles ouvertes, vacances : Jean-Michel Blanquer défend le statu quo

Lire et commenter