Londres : des drones survolent l'aéroport de Gatwick et entraînent de sévères perturbations

International
DirectLCI
ANGLETERRE - La présence de drones aperçus près de cet aéroport, qui est un des plus fréquentés du Royaume-Uni, a entraîné de lourdes perturbations pour des dizaines de milliers de passagers.

L'aéroport international de Gatwick, l'un des plus importants de Londres, restait fermé jeudi matin après avoir été survolé par des drones, affectant au moins 10.000 passagers à quelques jours de Noël, a indiqué jeudi la direction de l'aéroport.  "Les vols au départ et à destination de l'aéroport de Gatwick restent suspendus après que des drones ont été signalés volant au-dessus de l'aérodrome de Gatwick la nuit dernière et tôt ce (jeudi) matin", a indiqué l'aéroport dans un communiqué. 


L'aéroport, situé au sud de Londres et deuxième plus important aéroport du Royaume-Uni après Heathrow, avait été fermé mercredi à 21H03 GMT après le signalement de deux drones survolant le site au niveau de la clôture. Il avait rouvert brièvement durant trois quarts d'heure dans la nuit avant de fermer à nouveau à 03H45 à la suite de nouveaux signalements d'un survol de drones près de l'aéroport, le dernier en date à 07H00 GMT. 


L'aéroport est fermé pour la journée de jeudi et a conseillé aux passagers partant de Gatwick de ne pas se rendre sur place et de vérifier l'état de leur vol auprès de leurs compagnies aériennes. 

Il ne s'agit pas d'un acte terroriste

Quelque 10.000 passagers ont été affectés mercredi soir, a indiqué le directeur opérationnel de l'aéroport, Chris Woodroofe, sur BBC Radio 4, évoquant un acte "irresponsable".  Cité par la BBC, la police du Sussex a déclaré qu'il ne s'agissait pas d'un acte terroriste mais d'un "acte délibéré pour perturber" le trafic sur la plate-forme. Sur Twitter, elle a d'ailleurs lancé un appel à témoin pour tenter d'identifier les personnes à l'origine de ce survol illégal.

6.000 personnes qui devaient atterrir à Gatwick ont été détournées vers d'autres aéroports. Les avions qui devaient atterrir ont été redirigés vers d'autres aéroports, notamment Londres Heathrow, Luton, Birmingham, Manchester, Cardiff, Glasgow, Paris et Amsterdam. Deux milles passagers n'ont, pour leur part, pas pu décoller de leur aéroport d'origine et 2.000 autres n'ont pu décoller de l'aéroport de Gatwick.

M. Woodroofe a précisé que la police recherchait activement le ou les opérateurs des drones et qu'un hélicoptère survolait la zone. "Mais la police nous dit qu'il serait dangereux de vouloir abattre le drone en raison du risque de balles perdues", a-t-il précisé. Gatwick est le huitième aéroport d'Europe en termes de trafic et se classe juste derrière Bombay comme aéroport à piste unique le plus fréquenté. 


Il dessert plus de 228 destinations dans 74 pays et est fréquenté par quelque 45 millions de passagers chaque année.  

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter