Ankara : l'attentat revendiqué par les Faucons de la liberté du Kurdistan

Ankara : l'attentat revendiqué par les Faucons de la liberté du Kurdistan

DECRYPTAGE - Un groupe radical proche des rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), les Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK), a revendiqué jeudi l'attentat à la voiture piégée qui a fait 35 morts dimanche soir en plein centre d'Ankara.

Dimanche, un attentat à la voiture piégée dans les rues d’Ankara a provoqué la mort de 35 morts. Un premier temps évoqué, la piste d’un acte signé par les Faucons de la liberté au Kurdistan (TAK) se confirme : ce groupe radical proche des rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) a revendiqué ce jeudi l’acte.

"Le 13 mars au soir, une attaque suicide a été menée à 18h45 dans les rues de la capitale de la République turque fasciste. Nous revendiquons cette attaque", a précisé ce groupe dans une déclaration publiée sur son site internet. Le mouvement a justifié son action comme une riposte aux opérations militaires menées depuis des mois par l'armée et la police turques dans plusieurs villes du sud-est à majorité kurde de la Turquie où ils avaient déclaré "l'autonomie". Ces interventions se sont soldées par la mort de dizaines de civils. "Cette action a été menée pour venger les 300 kurdes tués dans à Cizre et nos civils blessés", indique la déclaration. "Nous voulons présenter nos excuses pour les pertes civiles qui n'ont rien à voir avec la sale guerre menée par l'Etat fasciste turc", ont également précisé les TAK.

Une organisation terroriste pour l'Union européenne

Depuis plusieurs semaines, les TAK font régulièrement la une de l’actualité. Ils avaient déjà revendiqué une précédente attaque suicide qui avait visé des cars transportant des personnels militaires le 17 février dernier et tué 29 personnes. Le groupe avait aussi assumé la responsabilité d'une attaque au mortier lancée le 23 décembre contre l'aéroport Sabiha Gökçen d'Istanbul, qui avait tué une personne.

Fondé au milieu des années 2000, les Faucons de la liberté est un groupe classé sur la liste des organisations terroristes par la Turquie, les États-Unis et l'Union européenne. Il s’agit d’une branche armée du mouvement kurde qui tient à marquer sa différence et son indépendance du PKK. Pourtant, ses membres suivent le même leader : Abdullah Öcalan, emprisonné depuis 1999. Ils se font connaître par plusieurs attaques dans l'ouest de la Turquie, notamment en 2010, quand ils font exploser un bus militaire dans la banlieue d'Istanbul, tuant quatre personnes. 

A LIRE AUSSI >>  VIDEO - Turquie : ce que l'on sait de l'attentat à la voiture piégée à Ankara

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : un cas positif identifié sur l'île de la Réunion, le premier cas détecté en France

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Covid-19 : une étude confirme l'efficacité du rappel vaccinal pour contenir les hospitalisations de la 5e vague

Covid-19 : "Il est légitime de prendre des précautions" face au variant Omicron, explique le Pr Alain Fischer sur LCI

Joséphine Baker : quand un cercueil entre vide (ou presque) au Panthéon

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.