Antisocial, narcissique, machiste ? La santé mentale de Donald Trump inquiète des psychiatres américains

International

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

RÉVÉLATION - Réuni ce jeudi à l’Université de Yale, un groupe de psychiatres américains affirme que Donald Trump souffre de troubles de la personnalité qui compromettent son rôle de président. Une analyse remise en question par d'autres spécialistes...

La santé mentale du président des États-Unis inquiète. Près de 25 psychiatres affirment que Donald Trump souffre de troubles de la personnalité : des tendances antisociales, narcissiques et machistes qui, selon eux, sont des motifs d'imputation. Habituellement tenus par le secret - la règle "Goldwater" stipule qu'il est contraire à l'éthique pour ces experts de donner un avis professionnel sur des personnalités qu'ils n'ont pas examinées en personne et dont ils n'ont pas obtenu le consentement pour évoquer leur santé mentale dans des déclarations publiques - ces derniers ont invoqué leur "responsabilité éthique" d'avertir le public américain sur les "dangers" que Trump représente pour le pays.

Ce n'est pas la première fois que ce groupe de médecins met en doute les capacités du magnat de l’immobilier. En février dernier, une lettre ouverte affirmait que son état mental le rendait "incapable de servir en toute sécurité en tant que président". Pour étayer leur diagnostic, les spécialistes s’appuient sur plusieurs exemples…

"Grab by the p***y" : Donald Trump, chauvin et violent ?

Donald Trump, machiste ? Sa conversation sexiste avec Billy Bush en est la preuve. L’homme, enregistré à son insu, affirmait qu’il pouvait attraper les femmes "par la ch****". "Il se vantait à ce sujet, il ne se sentait pas coupable", analyse le Dr Gilligan au Daily Mail. Donald Trump, violent ? Durant sa campagne, il a encouragé ses partisans à frapper et à attaquer les manifestants qui n'étaient pas d'accord avec lui. "Pas besoin d’être un expert en matière de dangerosité pour reconnaître ce qu’il est", affirme ce même spécialiste. 

Cependant, tout le monde n'est pas d'accord. Certains experts réfutent cette analyse à l’image du docteur Allen Frances : "La plupart des diagnosticiens amateurs ont mal étiqueté un trouble de la personnalité narcissique (…) Il peut être un narcissique de classe mondiale, mais cela ne le rend pas malade mentalement", a-t-il expliqué au New York Times. Ce même groupe de psychiatres a lancé une pétition, appelant au retrait du président Trump. Plus de 46.000 signatures ont été reccueillies pour l'heure.

Lire et commenter