Après 45 ans de recherches, le FBI abandonne l'incroyable affaire D.B Cooper

Après 45 ans de recherches, le FBI abandonne l'incroyable affaire D.B Cooper

International
DirectLCI
ETATS-UNIS – L'une des affaires les plus mystérieuses et rocambolesques des Etats-Unis, le détournement d'un Boeing 727 par un pirate de l'air qui avait sauté en parachute avec son butin, en novembre 1971, restera inexpliquée. Le FBI vient de classer le dossier "D.B Cooper".

Le cas D.B Cooper aura occupé les fédéraux américains durant près d'un demi-siècle, sans qu'ils ne parviennent à résoudre l'une des plus mystérieuses affaires des Etats-Unis. Ce mardi, le FBI a annoncé qu'il renonçait à poursuivre les investigations sur le détournement d'un avion de ligne, fin 1971.

Le FBI met ainsi un terme à l'une des plus longues et exhaustives enquêtes jamais menées par ses services. Il y a encore cinq ans, un témoignage avait relancé le dossier, en vain manifestement. La police américaine a en effet expliqué mardi avoir exploré toutes les pistes crédibles et estimé qu'il était temps de renoncer à résoudre ce mystère: les ressources consacrées jusqu'à présent à ce cas seront réorientées vers "d'autres priorités d'enquête", a-t-on précisé.

Cooper et son butin introuvable

Les faits se sont produits le 24 novembre 1971 à bord d'un vol de la Northwest Orient Airlines reliant Portland (Oregon) à Seattle (dans l'Etat voisin de Washington, au nord-ouest des Etats-Unis). Une fois l'atterrissage effectué, un individu décrit comme un quadragénaire, vêtu d'un costume-cravate et portant une paire de lunettes noires, s'était fait remettre une rançon de 200.000 dollars, ainsi que plusieurs parachutes, contre la menace de faire exploser une bombe qu'il prétendait détenir dans la mallette qui l'accompagnait. Une fois ses demandes satisfaites, il avait relâché les 36 passagers se trouvant à bord de l'appareil, mais pas les membres d'équipage.

Le Boeing 727 avait alors redécollé sous la contrainte du pirate de l'air en direction du Mexique. Mais le mystérieux individu avait sauté de l'arrière de l'appareil peu de temps après le départ avec son butin et un parachute, en pleine nuit et dans des conditions météorologiques difficiles, alors que le Boeing volait à une altitude limitée, environ 3.000 mètres. Depuis, l'homme connu sous le nom de D.B Cooper - en réalité Dan Cooper, selon le nom d'enregistrement qu'il avait fourni à son embarquement à Portland - s'est volatilisé. Malgré les moyens consacrés à cette affaire hors norme, il n'a jamais pu être identifié et retrouvé. Seules des liasses de billets abîmés de 20 dollars provenant de la rançon qu'il s'était fait remettre à Seattle ont été découvertes en 1980 par un jeune garçon sur un banc de sable de la rivière Columbia, dans le nord-ouest des Etats-Unis. Un total de 6.000 dollars tout de même.

Un grand nombre de théories échafaudées

Depuis 45 ans, de nombreuses pistes et témoignages ont été explorés par les enquêteurs, qui ont notamment interrogé un homme répondant au nom de Cooper, ainsi , plus tard, qu'un certain Robert W. Rackstraw, vétéran de la guerre du Vietnam. Des pistes finalement écartées, comme de nombreuses autres, notamment celle récente de l'oncle de Marla Cooper. Cette femme originaire de l'Oregon a affirmé en 2011 se souvenir d'une conversation entre deux de ses oncles, la veille du détournement. Le lendemain, avait-elle raconté notamment sur ABC, l'un d'eux était rentré au domicile de sa mère couvert de bleus et de sang, prétextant un accident de voiture. Mais les empreintes et traces ADN de l'aïeul de Marla Cooper ne se sont pas révélées être celles du pirate de l'air.

Les pièces du dossier, notamment les liasses retrouvées en 1980, la cravate du suspect et un parachute vont être conservées au siège du FBI à Washington, au cas où un élément important de l'affaire, comme le butin par exemple, refasse surface. Dans l'attente de cet hypothétique rebondissement, l'affaire D.B Cooper va définitivement regagner la liste des extraordinaires affaires criminelles américaines non élucidées.

A LIRE AUSSI >>  PHOTOS - Ces crimes qui sont devenus de célèbres "cold case"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter