Après Barack Obama, le Premier ministre indien participe à son tour à l'émission "Man vs Wild"

International

AVENTURE - Après Barack Obama en 2015, c'est un autre homme politique qui part à l'aventure aux côtés de Bear Grylls. Le Premier ministre indien, Narendra Modi, a participé à la célèbre émission "Man vs Wild". Un épisode qui sera diffusé le 12 août prochain.

Le Premier ministre indien part à l'aventure... Narendra Modi, 68 ans, s'est associé au célèbre aventurier anglais Bear Grylls pour un épisode de son émission de survie "Man vs Wild." Les deux hommes vont s'aventurer dans la nature sauvage de l'Inde afin de sensibiliser le public à la protection de la nature, a annoncé l'animateur de l'émission. "Les gens de 180 pays auront l'occasion de voir le côté inconnu du Premier ministre Narendra Modi", a-t-il tweeté. 

Le téméraire duo a traversé le parc national Jim-Corbett, dans le nord du pays à Uttarakhand. Celui-ci est peuplé de léopards, de lions et d'éléphants, que l'on peut apercevoir dans la bande-annonce de l'épisode, qui sera diffusé le 12 août prochain sur Discovery Channel.

Lire aussi

"Pendant des années, j'ai vécu dans la nature, dans les montagnes et dans les forêts [...] Alors, quand on m'a interrogé sur un programme spécial axé sur la vie au-delà de la politique et sur la nature, j'étais aussi intrigué et enclin à y participer", a déclaré le Premier ministre dans un communiqué. Une excellente occasion pour Narendra Modi de souligner l'importance de la conservation de la nature et de mettre la lumière sur le riche patrimoine environnemental de son pays.

Bear Grylls avait précédemment reçu un autre chef d'Etat en 2015,  à savoir Barack Obama. Ils s'étaient rendu pendant trois jours en Alaska.

Une polémique ravivée

En février dernier, la participation du Premier ministre indien au tournage de l'émission avait toutefois été à l'origine d'une polémique. Le tournage ayant eu lieu le 14 février, Narendra Modi se trouvait au parc national Jim-Corbett lorsque l'attaque de Pulwama s'est produit. Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier depuis 2002 dans le Cachemire indien, lors duquel 37 personnes sont mortes

Le 21 février, le Congrès avait demandé des explications à M. Modi concernant le tournage, notamment sur la raison pour laquelle il avait choisi de poursuivre le tournage pendant l'attaque. Le Premier ministre avait alors déclaré qu'il avait suivi de près, tout au long de son voyage, l'évolution de la situation à Pulwama. Une polémique aujourd'hui ravivée par l'annonce de la diffusion, comme le montre ce tweet de la porte-parole du Congrès, Shama Mohamed.

"Quand 44 membres des forces de police étaient martyrisés à Pulwama, le premier ministre Modi passait un moment fantastique lors du tournage de cette l'émission", tance Shama Mohamed. Regardez-le rire avec insouciance dans la bande-annonce !"

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter