Après celui de Mossoul, le zoo d'Alep évacué : les derniers animaux ont quitté la ville en ruines

International

TIGRE - Une douzaine de bêtes dont des lions, des tigres mais aussi des ours ont été évacués du zoo de la ville syrienne d'Alep, en partie détruite par la guerre, vers la Turquie voisine grâce à une ONG internationale. Celle-ci avait déjà organisé le sauvetage des animaux du zoo de Mossoul en avril dernier.

Affaiblis, affamés, mais en vie. Dans les paysages ravagés d'Alep, un zoo se tenait encore debout. Là, dans les cages, une douzaine d'animaux a survécu.  Et ce vendredi, une ONG internationale achevait leur évacuation vers la Turquie. 

L'organisation "Four Paws" (Quatre Pattes), qui vient au secours aux  animaux en détresse partout dans le monde, devait faire passer vendredi la frontière syro-turque à deux lions et deux chiens du zoo et parc d'attraction abandonné de "Magic World" à Alep, a indiqué l'ONG à l'AFP. Ces bêtes doivent ensuite être transférées vers un centre de protection des animaux dans le nord-ouest de la Turquie, a précisé Martin Bauer, un  porte-parole de Four Paws. 

Lors d'une première phase de cette opération, Four Paws avait évacué le 21  juillet trois lions, deux tigres, deux ours noirs asiatiques et deux hyènes en  provenance du même zoo. 

Avec l'arrivée en Turquie prévue vendredi des quatre bêtes, tous les  animaux du zoo d'Alep auront été évacués. Une fois les soins achevés, les bêtes évacuées devraient être transférées  vers d'autres pays dans lesquels Four Paws dispose de sanctuaires pour animaux  comme la Jordanie, l'Afrique du Sud ou les Pays-Bas.  "Nous déciderons au cas par cas quel est l'endroit le plus convenable pour  chaque animal",  a indiqué le vétérinaire en chef de l'ONG, Amir Khalil.

D'autres animaux évacués du zoo de Mossoul en Irak

En avril, Four Paws avait évacué vers la Jordanie les derniers survivants  du zoo ravagé de Mossoul en Irak, un lion et un ours brun, au terme d'une  mission ardue en zone de guerre.

Lire aussi

En vidéo

Syrie : les enfants d’Alep face à la guerre

Déclenché en mars 2011 par la répression de manifestations prodémocratie et opposant initialement armée et rebelles, le conflit en Syrie s'est complexifié au fil des ans. D'autres acteurs sont entrés en jeu comme des puissances étrangères ou des groupes djihadistes,  et cela sur un territoire de plus en plus morcelé. 

En vidéo

Voyage dans les ruines de la vieille ville d’Alep

Au total, ce conflit a fait plus de 330.000 morts et des millions de déplacés.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter