Après Harvey Weinstein, le réalisateur américain James Toback accusé d'agression sexuelle par plus de 30 femmes

Après Harvey Weinstein, le réalisateur américain James Toback accusé d'agression sexuelle par plus de 30 femmes
International

PLAINTES - Le scénariste et producteur de 72 ans aurait approché ses victimes présumées, en leur proposant un rôle dans un film. Un article du "Los Angeles Times" publié ce dimanche recense pas moins de 38 accusatrices dont certaines témoignent à visage découvert.

Deux semaines après le début de l’affaire Harvey Weinstein, les langues se délient dans le  milieu du cinéma américain. C'est une enquête du Los Angeles Times qui présente cette fois le réalisateur James Toback comme un prédateur sexuel. Publié ce dimanche, l'article s'appuie sur les témoignages de pas moins de 38 femmes accusant ce dernier, certaines à visage découvert, de harcèlement ou d'agression sexuelle.

Déjà épinglé en 1989

Usant d'un mode opératoire bien précise, l'homme de 72 ans, se vantant de son travail à Hollywood, les auraient toutes approchées en leur proposant un rôle dans un de ses films, avant de leur faire des avances insistantes ou de les toucher sans leur consentement. Certaines de ces accusatrices, actrices, journalistes ou anonymes, décrivent James Toback se frottant contre elles ou se masturbant en leur présence, après les avoir entrainées dans des lieux tels que des chambres d'hôtel.

Ce n'est pas la première fois que le réalisateur américain est ainsi épinglé. En 1989, déjà, un article du magazine Spy rapportait la manière dont il "traînait dans les rues de l'Upper West Side à New York, et approchait des femmes. Il leur disait qu'il était un réalisateur hollywoodien et leur proposait de leur montrer sa carte. Ce petit discours se terminait inlassablement par une invitation à se rencontrer en tête-à-tête, à une heure tardive, pour évoquer son apparition dans le film". 

Lire aussi

En vidéo

Comprendre l'affaire Weinstein

"Aucun souvenir" de ses accusatrices

Toute l'info sur

Hollywood : le scandale Harvey Weinstein

Glenn Whipp, le journaliste qui a mené l'enquête pour le Los Angeles Times, décrit ainsi un homme qui, "pendant des années, a harcelé sexuellement les femmes qu'il a engagées, les femmes avec qui il a travaillé, les femmes qui se tournaient vers lui pour devenir actrices ou simplement des femmes qu'il avait croisées dans la rue". 

Interrogé par le journal, l'intéressé nie les faits qui lui sont reprochés, assurant n'avoir jamais rencontré les femmes citées par le journal, ou alors "pour cinq minutes" sans en avoir "aucun souvenir". A l'époque des faits, aucune des femmes qui l'accusent n'a porté plainte. 

Né à New York en 1944, James Toback, à la fois scénariste et producteur, est l'auteur d’une dizaine de films dont le plus connu en France est sans doute son premier, "Mélodie pour un tueur". Il a en outre été nommé pour l’Oscar du meilleur scénario original en 1991 pour Bugsy, un film réalisé par Barry Levinson. Son nom avait été mentionné, notamment dans des tweets, dès le début de l'affaire Weinstein.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent