Après l'arrivée de Donald Trump au pouvoir, Israël relance la colonisation en Cisjordanie

International

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

OCCUPÉE - Israël annonce ce mardi la construction de 2 500 logements en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par l'Etat hébreu depuis 1967. Une relance de la colonisation à laquelle l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche n'est pas étrangère.

Après Jérusalem-Est, c'est au tour de la Cisjordanie. Israël a annoncé mardi 24 janvier la construction de 2 500 logements de colonisation en Cisjordanie, la plus importante annonce du genre depuis des mois dans ce territoire palestinien occupé.

"Le ministre de la Défense Avigdor Lieberman et le Premier ministre Benjamin Netanyahu ont décidé d'approuver la construction de 2 500 unités d'habitation en Judée-Samarie pour répondre aux besoins de logement et de la vie quotidienne", a annoncé un porte-parole du ministère de la Défense, quatre jours après l'investiture de Donald Trump aux Etats-Unis. 

Judée-Samarie est le nom donné par Israël à la Cisjordanie, un territoire que l'Etat hébreu occupe depuis 1967.

566 nouveaux logements à Jérusalem-Est

C'est la deuxième décision israélienne en ce sens en deux jours seulement. La colonisation vient également d'être relancée à Jérusalem-Est par la municipalité israélienne de la ville sainte. Celle-ci a donné son feu vert à la construction de 566 logements dans des quartiers de colonisation dans l'est de la ville, partie majoritairement palestinienne, occupée et annexée par Israël. "Les règles du jeu ont changé avec l'arrivée au pouvoir de Donald Trump. Nous n'avons plus les mains liées comme du temps de Barack Obama, désormais nous pouvons enfin construire", avait déclaré Meïr Turjeman, président de la commission de la construction et de la planification de la municipalité. 

Lire aussi

Ces relances, coup sur coup, de la colonisation, reflètent la volonté clairement affirmée par le gouvernement israélien de profiter de la nouvelle donne établie par l'accession de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis. "Nous construisons et nous continuerons à construire",  s'est réjoui Benjamin Netahyahu, dans un tweet. Entre le Premier ministre israélien et le nouveau président des Etats-Unis, l'entente est au beau fixe. A l'occasion d'une conversation téléphonique dimanche 22 janvier, les deux hommes semblaient d'accord sur tout. 

Une page se tourne après l'ère Obama

Netahnyahou et Obama entretenaient des rapports polaires. Une nouvelle ère est désormais ouverte après les huit années à la Maison Blanche de Barack Obama opposé jusqu'au bout à la colonisation.  Quelques heures seulement avant son départ, il a débloqué 205 millions d'euros pour l'Autorité palestinienne. 

Le 23 décembre 2016, l'ONU avait voté une résolution contre la colonisation israélienne dans les territoires occupés palestiniens. Une résolution rendue possible par l'abstention des Etats-Unis qui, pour la première fois depuis 1979, n'avaient alors pas mis leur véto. 

En vidéo

Israël : l'ONU adopte une résolution réclamant l'arrêt de la colonisation dans les Territoires palestiniens

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter