Après la tuerie de Parkland, le Sénat de Floride vote des restrictions sur les armes à feu

Après la tuerie de Parkland, le Sénat de Floride vote des restrictions sur les armes à feu
International
DirectLCI
LUTTE - Un peu moins de trois semaines après la tuerie de Parkland, le Sénat de Floride, à majorité républicaine, a voté des restrictions supplémentaires à la vente d'armes à feu. Le texte doit dorénavant passer devant la Chambre des représentants de l'État.

La tuerie de Parkland, pendant laquelle 17 personnes ont été assassinées à l’arme automatique par un jeune homme le 14 février dernier, continue à faire des remous. Lundi 5 mars, le Sénat de Floride, majoritairement républicain, a voté une loi visant à renforcer le contrôle des armes à feu. Le texte doit encore passer par la Chambre des représentants du congrès de Floride, également dominée par les républicains, avant qu’elle puisse être mise en place.

21 ans deviendrait l’âge minimum

La loi Marjory Stoneman Douglas High School, du nom du lycée où a eu lieu la tuerie, reprend un certain nombre des propositions faites par le gouverneur de Floride Rick Scott les jours suivants le massacre. Le texte prévoit notamment de relever l’âge légal pour acheter une arme de 18 à 21 ans - l'âge de la majorité aux Etats-Unis - ou encore de laisser passer trois jours avant d’officialiser l’achat d’une arme, quelle qu’elle soit. Ce qui permettrait de s’aligner sur la loi fédérale, qui fixe l’âge minimum pour acheter une arme à 21 ans.


La loi propose aussi l’interdiction des "bump stocks", un dispositif qui permet de transformer des armes semi-automatiques en mitrailleuse automatique. Une proposition également défendue par Donald Trump, durement critiqué pour sa proximité avec la NRA, le lobby pro-armes à feu. En revanche, les sénateurs ont rejeté une des revendications principales des lycéens de Parkland, qui multiplient les actions anti-armes à feu depuis le massacre. Ceux-ci demandaient la suppression pure et simple des fusils d’assauts dans l'Etat, une mesure repoussée par les sénateurs républicains de Floride. Selon les autorités, le tueur de Parkland, Nikolas Cruz, a utilisé lors de la tuerie un fusil d’assaut de type AR-15.

Confisquer les armes à feu dans certains cas

Les sénateurs ont aussi voté des mesures fixant des restrictions quant aux propriétaires d’armes à feu. La loi offre le droit à la police de confisquer temporairement les armes à feu appartenant à une personne jugée dangereuse pour elle-même ou autrui. Les autorités judiciaires pourront ainsi demander l'interdiction du port d'arme à un individu souffrant d'une maladie mentale ou faisant état d'un comportement violent.


Alors que le tueur avait été reconnu pour sa fragilité d'esprit, la loi Marjory Stoneman Douglas High School prévoit de débloquer une enveloppe de 400 millions de dollars (320 millions d’euros), afin de financer des initiatives concernant la santé mentale ou la sécurité dans les établissements scolaires.

Pas de professeurs armés

Le texte initial le demandait, la mesure a finalement été amendée. Il était prévu que les shérifs des comtés puissent créer des programmes d’entraînement pour les professeurs et le personnel des établissements scolaires qui se porteraient volontaires pour porter une arme. Cette idée reprenait une des propositions phares faites par le président Donald Trump, et très appréciées de la NRA. Selon lui, cette mesure aurait permis qu'il "n’y ait plus jamais" de tueries de ce genre. Mais l’opposition des associations de parents d’élèves et du gouverneur de la Floride ont empêché la proposition de figurer dans le texte.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter