Plus riche qu'Amazon, Google ou Apple, connaissez-vous Aramco, la société la plus rentable du monde ?

International
BÉNÉFICES - Aramco a dévoilé pour la première fois le montant de ses bénéfices ce lundi. Atteignant 111,1 milliards de dollars pour 2018, ils placent l'entreprise à la tête du classement mondial des sociétés les plus rentables.

L’entreprise la plus riche du monde n’est pas américaine et se situe à plus de 10.000 kilomètres de la Sillicon Valley. Créée en 1933, Aramco a divulgué ce lundi 1er avril ses comptes. Avec 111,1 milliards de dollars de bénéfices en 2018, elle se place en tête du classement mondial des sociétés les plus rentables.

Six fois plus de bénéfices que Total

Aramco est très, très loin des Apple, Amazon, Google, ou autres GAFA. Et pour cause, elle opère dans le secteur du très traditionnel or noir. Un secteur qui lui permet de dépasser très largement les bénéfices des deux géants du numérique. Comme le relève le Financial Times, Apple et Alphabet [la maison mère de Google] ont à peine dépassé, en bénéfices cumulés, les 90 milliards de dollars l’an dernier (respectivement 59,4 milliards et 30,7 milliards).


Une compagnie dont le succès était longtemps resté inconnu. Car c’est la première fois que le groupe publie des informations sur ses comptes en près de trois quarts de siècle. Un manque de transparence qui s'explique par le fait qu'il est détenu à 100% par l’État saoudien et n’est pas coté en Bourse. Avec ces 111,1 milliards de dollars de bénéfices, soit près de 99,2 milliards d’euros, la société devance donc toutes ses concurrentes. Pour avoir un ordre d’idée, c’est six fois plus que Total, le pétrolier national français. Encore plus spectaculaire, l’entreprise a fait davantage de bénéfices que les six plus grands groupes pétroliers cumulés, à savoir, dans l’ordre : Shell, Exxon, Gazprom, Chevron, Total et BP. 


Et pour cause,  l’entreprise, officiellement baptisée Saudi Arabian Oil Company, possède la quasi-totalité des ressources en hydrocarbures du royaume, où se trouve le plus grand gisement pétrolier mondial. Elle produit donc plus de 10% du pétrole brut mondial, toujours selon le quotidien britannique spécialisé en économie. La publication inédite de ces résultats vise à attirer les investisseurs alors que Saudi Aramco s’apprête à emprunter sur les marchés financiers afin d’acheter la SABIC, une autre entreprise publique spécialisée dans l’industrie chimique. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter