Arrestation du "Jack l'éventreur" chinois

International
ARRESTATION - Il était recherché depuis 28 ans. Gao Chengyong, auteur du viol et du meurtre de 11 femmes dans le nord-ouest de la Chine et la région voisine de Mongolie, a été interpellé lundi, selon plusieurs médias d'Etat. La police a été mise sur ses traces par hasard.

Apparemment il aimait le rouge, surtout les jeunes femmes habillées en rouge. Il les suivait jusqu'à chez elles pour les violer les tuer, souvent en les égorgeant. Plusieurs de ces femmes avaient été mutilées et les organes génitaux de certaines d'entre elles amputés. Un mode opératoire qui lui a valu le surnom de "Jack l'éventreur" dans plusieurs médias du pays, en référence au tueur londonien.


  "Il a une perversion sexuelle et hait les femmes", avait déclaré la police en 2004, lorsqu'elle avait pour la première fois établi le lien entre les différents meurtres, offrant une récompense de 200.000 yuans (27.000 euros) pour toute information.

L'homme aurait avoué ces meurtres

Ce tueur en série que toutes les polices pourchassaient en vain se nomme Gao Chengyong. Il a finalement été interpellé dans l'épicerie qu'il gère avec sa femme dans la province pauvre du Gansu, dans le nord-ouest du pays.  L'homme aurait avoué ces meurtres, commis entre 1988 et 2002, selon le ministère chinois de la Sécurité publique.


Gao Chengyong a été identifié par hasard, après qu'un membre de sa famille, arrêté pour un délit mineur, ait vu son ADN prélevé par la police, a indiqué le China Daily. Les enquêteurs ont alors noté des similitudes avec l'ADN du tueur recherché 

depuis 28 ans. Une batterie de tests a donc été ordonnée pour les hommes de la famille permettant de découvrir l'auteur de ces crimes.


Une question demeure pourtant : pour quelles raisons, l'homme a-t-il arrêté de tuer depuis 14 ans ?


Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter