Arrestation musclée d'une lycéenne noire aux Etats-Unis : le policier viré

Arrestation musclée d'une lycéenne noire aux Etats-Unis : le policier viré

DirectLCI
ENQUÊTE - Une vidéo montrant un policier blanc procéder, dans une école américaine, à l'arrestation brutale d'une lycéenne noire a provoqué l'indignation sur les réseaux sociaux depuis lundi. Après l’ouverture d’une enquête par le FBI, mardi, l’officier a été mis à pied.

Le shérif avait annoncé qu'une décision serait rendue sous 24 heures, c’est chose faite. L’officier de police qui a arrêté une lycéenne noire dans sa salle de cours du lycée américain Spring Valley de manière très violente, lundi, a été licencié, ont annoncé les médias américains. Le shérif du comté de Richland a part ailleurs indiqué que Ben Fields n’avait pas respecté la procédure adéquate et qu’il était mis à pied dès ce mercredi matin.

Les images de l'arrestation, datant de lundi, sont rapidement devenues virales sur Internet. La vidéo montrant le policier procéder à l'arrestation musclée d'une lycéenne noire dans sa salle de cours, l'arrachant violemment de sa chaise en la cravatant avant de la traîner par terre à travers la classe, a provoqué l'indignation sur les réseaux sociaux. Les vidéos de  #AssaultAtSpringValleyHigh , en référence au nom de l'école, publiées sur Twitter, avaient rapidement fait le tour de la toile.

Une enquête ouverte par le FBI

Curtis Wilson, porte-parole du département du shérif du comté de Richland, avait indiqué lors d'une conférence de presse, mardi , que la lycéenne, invitée "à plusieurs reprises", pour des raisons non élucidées, à quitter sa classe, avait refusé. Ben Fields, l'un des deux agents référents de cette école de Spring Valley, faisait l'objet d'une suspension administrative depuis lundi, et pendant la durée d'une enquête interne. 

NBC News a précisé que l'officier avait déjà comparu en 2013 pour une affaire dans laquelle des étudiants afro-américains "avaient été visés de manière injuste et brutale". Plus tard dans la journée, la justice américaine et le FBI avaient indiqué ouvrir à leur tour une enquête afin de statuer sur le sort de Ben Fields. Leur verdict est donc tombé.

À LIRE AUSSI >>  Etats-Unis : le policier qui a pointé son arme sur des ados noirs démissionne

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter