Arrêtée à l'aéroport pour terrorisme parce qu'elle lit... un livre d'art syrien

Arrêtée à l'aéroport pour terrorisme parce qu'elle lit... un livre d'art syrien

SUSPECT - Faizah Shaheen rentrait de sa lune de miel, le 25 juillet dernier. Arrivée à l'aéroport, en Royaume-Uni, elle sera suspectée de terrorisme parce que dans l'avion, elle lisait un livre sur la culture syrienne.

Entre psychose, amalgame et idiotie, la frontière est parfois ténue. Ce qu'a vécu Faizah Shaheen, 27 ans, au Royaume-Uni en est un bon exemple. Elle revenait de Turquie, où elle venait de passer sa lune de miel, relate le journal britannique The Independent. C'est alors qu'elle a subi un contrôle intense, suspectée d'être une terroriste.

Arrivée à l'aéroport de Doncaster, le 25 juillet dernier, Faizah Shaheen fait la queue pour passer la douane. Alertés par des membres de l'équipage de la Thomson Airways, deux policiers l'interpellent et la questionnent au sujet d'un livre qu'elle lisait dans l'avion, sur la couverture duquel on peut y voir des inscriptions en arabe et le mot "Syria".

Présomption de culpabilité

Faizah Shaheen est interrogée en vertu du "Terrorism act". "Cela m'a énervée, a-t-elle lancé à  The Independent . Je ne pouvais pas comprendre comment lire un livre pouvait me rendre suspecte. Je leur ai dit que ce n'était ni juste ni acceptable."

L'interrogatoire durera quinze minutes, avant que les policiers ne la laissent partir. Un temps suffisant pour laisser Faizah Shaheen choquée, les larmes aux yeux. "Je me demande ce qu'il se serait passé avec une personne qui n'est pas musulmane", se questionne-t-elle.

Psychologue spécialisée dans la déradicalisation

Dans la vie, Faizah Shaheen travaille pour la NHS, le système de santé publique du Royaume-Uni. "Ironiquement", rit-elle jaune, elle est psychologue auprès de jeunes patients radicalisés. Originaire de Leeds, elle n'en revient toujours pas d'avoir été jugée sur son apparence et discriminée parce que musulmane. 

Le livre en question, "Syria Speaks: Art and Culture from the Frontline", a été récompensé aux English PEN Awards, prix de la liberté d'expression. Un ouvrage de Malu Halasa qui compile des essais, des poèmes, des chansons, des dessins et des photographies d'auteurs et artistes syriens. Faizah Shaheen entend bien porter plainte contre les policiers et la compagnie aérienne.

A LIRE AUSSI
>>  Un correspondant franco-marocain du journal Ouest-France expulsé d’une église
>>  Un vacancier débarqué d'un avion à cause d'un tatouage ressemblant au drapeau de Daech
>>  Pour le pape François, "il n’est pas juste d'associer islam et violences"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : l'ex-Miss France Vaimalama Chaves éliminée, Bilal Hassani au sommet

EuroMillions : un Français remporte la cagnotte de 220 millions d'euros, un record en Europe

Deux navires de guerre russe et américain frôlent l'incident en mer du Japon : "Un acte inadmissible"

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

Covid-19 : quand thés dansants et parties de belote virent aux clusters en Loire-Atlantique

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.