États-Unis : le maire de New-York Bill de Blasio est le 23e candidat à la primaire démocrate

International

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

NOUVEAU - Malgré des sondages très peu favorables et plus de 20 concurrents, dont Bernie Sanders, dont il défend les idées, le maire de New York Bill de Blasio a décidé de se lancer dans la course des primaires démocrates de 2020.

Et de 23 ! Le maire de New York Bill de Blasio est le 23e candidat à la primaire démocrate de 2020 en vue des élections présidentielles américaines de cette même année. Malgré des sondages qui laissent peu d'espoir sur ses chances, il a annoncé ce jeudi dans une courte vidéo son intention de se lancer dans la course, en affirmant que "Donald Trump doit être arrêté" et qu'il est "temps de donner la priorité aux gens qui travaillent".

A 58 ans, Bill de Blasio a été élu en 2013 puis réélu en 2017 sur un programme de gauche axé sur la réduction des inégalités, une hausse du salaire minimum, une couverture santé universelle ou encore l'accueil des migrants. Ces positions, désormais populaires dans le camp démocrate, le rapprochent plus de la ligne de Bernie Sanders, également candidat aux primaires démocrates, que de Hillary Clinton, dont il a malgré tout dirigé la campagne victorieuse lors des primaires de 2016.

Lire aussi

Il y a beaucoup d'argent dans le monde, il y a beaucoup d'argent dans ce pays, il est juste entre les mauvaises mains- Bill de Blasio

Pour se distinguer des 22 autres candidats démocrates déjà en lice, Bill de Blasio se targue dans sa vidéo d'avoir fait de la première métropole américaine "la grande ville la plus sûre des Etats-Unis", avec une baisse continue des homicides pendant son mandat. Mais son credo principal, comme lors de sa campagne pour la mairie, porte sur la réduction des inégalités. "Il y a beaucoup d'argent dans le monde, il y a beaucoup d'argent dans ce pays, il est juste entre les mauvaises mains", dit-il dans sa vidéo.

Pendant son mandat, il a rendu l'école maternelle gratuite pour tous à New York, relevé le salaire minimum à 15 dollars de l'heure, et annoncé une couverture santé universelle. Il a également entériné plusieurs lois municipales qui se veulent pionnières face au changement climatique. 

Les médias sont pourtant critiques à son égard, et dénoncent son absence de résultats tangibles face à la pauvreté, son manque de charisme, mais aussi ses allers-retours quotidiens dans son ex-fief de Brooklyn pour faire sa gym, ou ses bisbilles avec le gouverneur démocrate de l'Etat, Andrew Cuomo. Dans ce contexte, plusieurs de ses collaborateurs ont même confié être contre sa candidature.

J'ai souvent été bon dernier dans les sondages quand je me suis présenté- Bill de Blasio

Bill de Blasio aime rappeler que personne ne croyait à ses chances d'emporter la mairie en 2013, alors qu'il était un conseiller municipal méconnu. Il avait créé la surprise en recueillant 73% des voix face au républicain Joe Lhota, devenant le premier maire démocrate de New York depuis 1993. "J'ai souvent été bon dernier dans les sondages quand je me suis présenté", disait-il fin janvier. "Ce n'est pas comment vous commencez la course (qui compte), c'est comment vous la finissez."

Le dernier sondage le mentionnant, publié début avril par l'université Quinnipiac, indiquait que, même parmi les New-Yorkais, 76% des électeurs ne voulaient pas le voir se lancer dans la bataille, et que 18% seulement y étant favorables. Marié à une femme noire avec qui il a eu deux enfants, Bill de Blasio est populaire dans la communauté noire. Mais, selon les sondages, les Hispaniques sont partagés et les Blancs majoritairement critiques de son mandat.

Lundi, en prélude à sa campagne, Bill de Blasio est allé les promouvoir ses mesures écologistes dans le hall de la Trump Tower, siège de la Trump Organization et gratte-ciel cité parmi les plus polluants de la ville. Des manifestants pro-Trump sont alors venus protester, avant que les fils du président, qui gèrent la Trump Organization ne l'accusent sur Twitter d'"abus de pouvoir".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter