Assassinat de Kim Jong-nam : la Corée du Nord interdit aux Malaisiens de quitter son territoire, Kuala Lumpur réplique

Assassinat de Kim Jong-nam : la Corée du Nord interdit aux Malaisiens de quitter son territoire, Kuala Lumpur réplique

CRISE OUVERTE - Kuala Lumpur a interdit ce mardi au personnel de l'ambassade nord-coréenne de quitter la Malaisie, en pleine brouille bilatérale après l'assassinat, en février, du demi-frère de Kim Jong-un. Cette mesure fait suite à une interdiction similaire annoncée quelques heures plus tôt par Pyongyang à l’attention des ressortissants malaisiens en Corée du Nord.

La réplique n'aura pas tardé. En réponse à une mesure prise par Pyongyang, qui a interdit à tous les ressortissants malaisiens de quitter la Corée du Nord, la Malaisie a annoncé mardi prendre la même sanction pour le personnel de l'ambassade nord-coréenne présent sur son territoire, rapporte l'AFP.

"Aucun officiel ou employé de l'ambassade (de la Corée du Nord) n'est autorisé à quitter le pays", a déclaré le ministère malaisien de l'Intérieur, en pleine brouille qui oppose les deux pays depuis l'assassinat de Kim Jong-nam à Kuala Lumpur, en février. Une précédente information de l'agence de presse nationale malaisienne Bernama suggérait que tous les Nord-Coréens étaient soumis à cette interdiction.  

Autorisés "à vivre normalement"

Pyongyang avait annoncé plus tôt dans la journée que tous les Malaisiens en Corée du Nord se verraient "interdire temporairement de quitter le pays jusqu'à ce que l'incident survenu en Malaisie soit réglé de manière appropriée", selon l'agence de presse officielle KCNA, citant le ministère des Affaires étrangères.

Pyongyang espère que le gouvernement malaisien règlera la question "de manière juste et opportune, avec bonne volonté", a ajouté KCNA. Les diplomates et citoyens malaisiens présents en Corée du Nord seront autorisés "à conduire leurs affaires et à vivre normalement". 

Brouille croissante

Kim Jong-Nam, le demi-frère tombé en disgrâce du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, a succombé le 13 février à l'aéroport de Kuala Lumpur à un empoisonnement au VX, un agent neurotoxique si puissant qu'il est considéré comme une arme de destruction massive. L'assassinat a été filmé par des caméras de surveillance (cf vidéo ci-dessus.)

La Corée du Sud et la Malaisie ont immédiatement accusé la Corée du Nord d'avoir orchestré cet assassinat. Depuis, la brouille diplomatique entre Kuala Lumpur et Pyongyang, qui entretenaient jusqu'alors des relations relativement chaleureuses, ne fait que s'aggraver. L'ambassadeur de Corée du Nord a été expulsé de Malaisie lundi. En représailles, Pyongyang a ordonné l'expulsion de l'ambassadeur de Malaisie, déjà rappelé en février pour consultations par Kuala Lumpur.

Lire aussi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pass vaccinal : la fleur faite aux non-vaccinés

Covid-19 : 525.527 cas positifs en 24 heures, nouveau record de contaminations en France

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 20 janvier

Covid-19 : la nouvelle hausse des contaminations en France provoquée par le BA.2, un sous-variant d'Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : le pass vaccinal entrera en vigueur lundi, confirme Jean Castex

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.