Attaque au couteau à Londres : la piste terroriste évacuée

International
AGRESSION - Une agression au couteau a ensanglanté le Russell Square, à Londres, dans la soirée du mercredi 3 août. Un jeune homme de 19 ans s'en est pris à plusieurs personnes, tuant une sexagénaire et blessant cinq autres. La piste terroriste a été évacuée par les autorités.

La capitale britannique se réveille sous le choc après qu'un jeune homme de 19 ans, de nationalité norvégienne, a tué une femme et blessé cinq autres personnes, dans la soirée du mercredi 3 août. L'attaque s'est déroulée dans le Russell Square, un jardin public situé au centre de Londres , près du British Museum.

C'est autour de 22h30 que la police londonienne a été appelée pour signaler qu'un homme attaquait d'autres personnes. Arrivées sur place peu après, les forces de police ont aussitôt neutralisé l'assaillant à l'aide d'un pistolet à impulsion électrique. Les secours ont essayé de réanimer sur place une femme d'une soixantaine d'années de nationalité américaine gravement atteinte, mais son état était trop grave pour espérer la sauver. Les autorités n'ont pas encore communiqué sur l'état des autres victimes.

L'état mental de l'agresseur en question

Dans le climat actuel , et alors que l'Europe est touchée par un enchaînement d'attentats sans précédent, la Metropolitan police (police londonienne) n'avait pas voulu mettre de côté la piste terroriste dans son enquête. Ce fut chose faite en milieu de matinée, puisque les autorités, qui n'ont trouvé aucune trace de radicalisation chez le suspect, ont annoncé qu'il était désormais "soupçonné de meurtre".

Plus tôt, le commissaire adjoint aux opérations spéciales Mark Rowley avait annoncé que la santé mentale du jeune homme arrêté était un "facteur significatif" dans le déroulé des événements, rapporte la BBC . "Tout le travail que nous avons réalisé jusqu'ici montre que ce tragique incident a été déclenché par des troubles mentaux", a ajouté le responsable, après le début de garde à vue du suspect et les perquisitions dans son entourage.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter