Allemagne : plusieurs personnes blessées après une agression au couteau dans un bus

International
AGRESSION - Les médias allemands rapportent qu’un homme a attaqué à l’arme blanche des passagers d’un bus ce vendredi après-midi à Lübeck, dans le nord du pays, faisant plusieurs blessés. L’assaillant, dont le mobile est pour l’heure inconnu, a été arrêté et garde toujours le silence.

Plusieurs personnes ont été blessées vendredi après-midi à Lübeck, dans le nord de l’Allemagne, après qu’un homme a agressé à l’arme blanche les passagers d’un bus. "Le nombre précis des blessés est n'a pas encore été établi. Il n'y a pas eu de morts et il y a un blessé grave", ont indiqué les forces de l'ordre dans un communiqué. Selon le dernier bilan, neuf personnes ont été blessés dont "six par des coups de couteau".


"Les passagers ont sauté du bus et criaient. C'était effrayant", a raconté Lothar H., 87 ans, témoin de l’attaque. "Après, les blessés ont été évacués. L'agresseur avait un couteau de cuisine." D’après les témoignages recueillis par les médias allemands, l’homme aurait attaqué ses victimes au hasard. Les passagers comme les autorités ont salué l'attitude du conducteur du bus qui a stoppé le véhicule et ouvert rapidement les portes pour laisser les usagers sortir avant d'être, lui aussi, attaqué à coups de couteau.

L'Allemagne victime de nombreuses attaques ces dernières années

La police du Land du Schleswig-Holstein a également annoncé sur Twitter que l'assaillant, dont le mobile est pour l’heure inconnu, avait été interpellé dans la foulée. De nationalité allemande, il est âgé de 34 ans. "On ne peut rien exclure, y compris un motif terroriste", a déclaré à la presse la procureure de Kiel, en charge de l'enquête, précisant que des démineurs avaient été envoyés sur place afin d'examiner un sac suspect dans le bus. L'homme, pour le moment, garde le silence sur son geste.


Si le mobile du crime n'a pas encore été établi, les faits interviennent cependant dans un contexte tendu outre-Rhin où plusieurs attentats ou tentatives d'attentats ont été recensés ces dernières années, notamment à l'arme blanche.


Dernier dossier en date, en juin dernier, la police avait annoncé avoir déjoué une attaque à la "bombe biologique", à la suite de l'arrestation d'un Tunisien soupçonné d'être lié à Daech.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter