Attaque au couteau près de Munich : le suspect avait des "problèmes psychiques et de drogues"

ALLEMAGNE - Un homme a attaqué au couteau quatre personnes, mardi, dans une gare de la région de Munich. L'une d'elles est décédée. Le mobile serait "a priori islamiste", selon le parquet.

Le mobile reste encore inconnu. Mais d'après la police, citée par une agence de presse, il pourrait être "politique". Mardi, un homme a poignardé des passagers dans une gare proche de Munich, faisant au moins un mort et trois blessés, selon le parquet. L'homme était armé d'un couteau et aurait frappé au hasard les personnes présentes dans cette gare de la région de Munich.

"Un mobile politique pas exclu"

Selon des médias locaux citant des témoins, l'agresseur a crié "Allah akbar" ("Allah est grand"). Alors que la police, interrogée par l'AFP, se contentait d'indiquer qu'elle envisageait un mobile "politique", le parquet a précisé qu'il était "a priori islamiste". Il a fait "des déclarations sur place qui renvoient à une motivation politique, a priori islamiste", a expliqué le parquet, précisant que l'une des personnes avait succombé à ses blessures. 

Mais, quelques heures après,  les autorités allemandes ont fait machine arrière. Elles ont indiqué que le suspect de l'attaque avait des "problèmes psychiques et de drogues" et que les enquêteurs n'ont pas établi "jusqu'ici" de motivation islamiste, ont annoncé. "Nous n'avons jusqu'ici pas d'indications concernant un motivation islamiste mais les investigations continuent. Chez cette personne, on a établi des problèmes psychiques et de drogues", a déclaré Oliver Platzer, porte-parole du ministère bavarois de l'Intérieur.

L'agresseur, "un jeune homme", Allemand de 27 ans qui n'est pas originaire des environs, a été interpellé et "n'est pas très coopératif", a-t-il ajouté. Les agressions se sont déroulées mardi vers 05h00 du matin (04h00 GMT) dans la gare de Grafing, une petite ville au sud-ouest de Munich, capitale de la Bavière. L'homme "a distribué des coups de couteau autour de lui", selon le porte-parole.

La troisième agression solitaire au couteau depuis septembre

Si le mobile de la piste islamique était toutefois confirmé, il s'agirait de la troisième agression de ce genre en Allemagne depuis septembre. L'organisation Etat islamique (EI) avait appelé en août 2015 à commettre des agressions solitaires au couteau en Allemagne, épargnée jusqu'ici par une attaque jihadiste d'ampleur. Fin mars une adolescente de 15 ans, ressortissante germano-marocaine, a gravement blessé un policier dans la gare de Hanovre à l'occasion d'un contrôle de routine.

En septembre, un Irakien de 41 ans, en liberté conditionnelle après avoir purgé une peine pour appartenance à une organisation "terroriste" et un projet d'attentat contre un Premier ministre irakien en 2004, a été tué par la police après avoir blessé une policière à Berlin. Là aussi, l'arme utilisé par l'agresseur, Rafik Youssef, était un couteau. L'une des personnes blessées, âgée de 50 ans, est morte à l'hôpital. Parmi les autres victimes âgées de 43 à 58 ans, l'une d'elles souffre de graves blessures, a-t-il encore précisé.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 cas ces dernières 24 heures

"Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

VIDÉO - Victime de violences conjugales, Camille Lellouche se livre dans "Sept à Huit"

VIDÉO - Sur les côtes anglaises, les habitants assistent consternés à l'arrivée de centaines de migrants

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.