Attaque chimique en Syrie : les combattants rebelles promettent "d’embraser les fronts" pour se venger

International
DirectLCI
RIPOSTE - En réponse à l’attaque chimique présumée à Khan Cheikhoun mardi, des groupes rebelles syriens, dont l’ex-branche d’Al-Qaïda, ont demandé à leurs troupes de se venger en augmentant l’intensité des combats.

"Nous demandons à tous les combattants en Syrie d’embraser les fronts". Mardi soir, dans un communiqué diffusé par le Fateh al-Cham, ancienne branche d’al-Qaïda avant sa fusion avec d’autres troupes rebelles, plusieurs groupes armés hostiles au régime de Bachar al-Assad ont promis de venger les victimes de la présumée attaque chimique perpétrée dans la ville rebelle de Khan Cheikhoun.


Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, au moins 58 morts (dont 19 enfants et 13 femmes) et 170 blessés ont été recensés après l’attaque aérienne. De nombreuses personnes étaient saisies de convulsions et peinaient à respirer, ont rapporté des témoins. 

"Nous promettons au régime criminel et à ses alliés une vengeance telle qu’elle mettra du baume au cœur de notre peuple à Khan Cheikhoun en particulier et en Syrie en général", a poursuivi le communiqué des troupes rebelles.

Pointé du doigt par la communauté internationale pour cette attaque, le régime de Bachar al-Assad a démenti "catégoriquement" son implication et accusé les rebelles d’être responsables de cet acte.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter