Crimée : au moins 19 morts dans l'attaque d'un lycée par un élève, les autorités cherchent des complices

International
DirectLCI
DRAME - Une attaque s'est produite mercredi dans un lycée de Kertch en Crimée (Russie). Au moins 19 personnes ont été tuées et plusieurs dizaines blessées dans ce que le Comité d'enquête russe qualifie d'acte terroriste. Selon les autorités, l'auteur de ce "Columbine russe" est "un élève qui s'est suicidé".

Au moins 19 personnes ont été tuées et plus de 40 autres blessées dans une attaque visant un lycée technique de Kertch, en Crimée, ont annoncé mercredi les autorités locales. Un élève de l'établissement a ouvert le feu et utilisé des explosifs, avant de se donner la mort. Une enquête pour "acte terroriste" a été ouverte mercredi, a annoncé le Comité d'enquête russe. Les autorités cherchent un éventuel complice, a indiqué le Premier ministre Sergueï Aksionov.


Le tueur "se déplaçait de salle en salle et, comme un combattant expérimenté des forces spéciales, jetait d'abord une grenade artisanale avant d'entrer en tirant sur les gens au fusil", selon le quotidien russe Kommersant, qui évoque un "crime sans précédent pour la Russie", où existe un contrôle très strict des armes à feu contrairement aux Etats-Unis.


Le tueur a été identifié par les autorités comme Vladislav Rosliakov, un élève du lycée âgé de 18 ans. Selon Kommersant, le jeune homme a "grandi dans une famille assez pauvre": son père, handicapé, ne vivait pas avec sa mère, qui travaille dans une clinique médicale et est membre des Témoins de Jéhovah, une organisation considérée comme "extrémiste" et interdite en Russie.

C'est une tragédie colossaleSergueï Aksionov, Premier ministre de la Crimée

"C'est une tragédie colossale", avait réagi mercredi à la télévision le Premier ministre de la Crimée, Sergueï Aksionov. Selon ce dernier, l'auteur de l'attaque est un élève de l'établissement qui s'est "suicidé". "C'est un élève de quatrième année de cet établissement. Le corps a été découvert dans la bibliothèque", a-t-il déclaré à la télévision russe Rossiya 24.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter