Attaque de Londres : identification des terroristes, interpellations de complices... l'enquête se poursuit

ENQUÊTE - Au lendemain de l’attaque survenue à Londres samedi soir sur le London Bridge et dans le quartier de Borough Market, qui a fait sept morts et 48 blessés, l’enquête se poursuit pour les autorités britanniques. Alors que les trois suspects ont été identifiés, douze interpellations ont eu lieu ce dimanche à l'est de la capitale anglaise.

Plusieurs heures après l’attaque survenue à Londres samedi soir sur le London Bridge et dans le quartier de Borough Market, qui a fait sept morts et 48 blessés, l’enquête se poursuit pour la police londonienne. A 22h, une camionnette avait foncé dans la foule et écrasé des passants sur le London Bridge, avant que les trois passagers du véhicule n’aillent agresser aux couteaux des passants dans le quartier très fréquenté de Borough Market. 


Les autorités britanniques ont ainsi annoncé l’arrestation de douze personnes ce dimanche matin à Barking, dans l’est de la capitale. "Des perquisitions sont en cours dans plusieurs lieux de Barking", a poursuivi Scotland Yard dans un communiqué publié dimanche à la mi-journée. Des policiers lourdement armés se sont rendus notamment au domicile de l’un des trois suspects, abattus lors de l’attentat, indique la chaîne de télévision britannique Sky News. Sur place, quatre femmes, se couvrant le visage avec  leur foulard, auraient ainsi été emmenées par la police selon un photographe de l’AFP.

Les trois assaillants identifiés

Si l'attentat n'a pour le moment pas été revendiqué, la patronne de la police londonienne, Cressida Dick, a expliqué plus tôt ce dimanche que la menace représentée par les trois auteurs de l'attaque avait été "neutralisée". "Il est important qu'avant toute chose, il n'y ait plus personne qui représente encore un danger. Nous ne pensons pas qu'il y ait quelqu'un d'autre, mais nous devons en être absolument certains", a-t-elle souligné.


Selon un voisin d’un des trois suspects, interrogé par Sky News, l’un d’eux lui avait demandé des informations sur les locations de van. Ce voisin, nommé Ken Chigbo, a également déclaré que l’assaillant planifiait de déménager. À l'époque, cela ne lui avait pas paru suspect. Selon la BBC, les enquêteurs ont d’ailleurs identifié les trois suspects mais ne sont pas en mesure de révéler leurs identités pour le moment.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat du 3 juin à Londres

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter