Attaques terroristes à Barcelone et Cambrils : la voiture-bélier, un mode opératoire utilisé déjà plusieurs fois en Europe

DRAME - Plusieurs personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées, jeudi, sur les très touristiques Ramblas de Barcelone par un véhicule qui est monté sur le trottoir pour renverser les passants. A Cambrils, une station balnéaire au sud de la capitale catalane, une autre attaque à la voiture-bélier a été enrayée dans la nuit. Un mode opératoire qui rappelle les attentats de Nice, Londres ou encore Berlin depuis un an.

Au moins 13 morts et 100 blessés. C'est le bilan encore provisoire de l'attaque menée dans l'un des quartiers les plus fréquentés de Barcelone, ce jeudi 17 août en fin d'après-midi. Une voiture a percuté la foule nombreuse qui flanait sur la Rambla, une avenue très touristique située au coeur de la ville espagnole. Quelques heures plus tard à Cambrils, à 120 kilomètres au sud de la capitale catalane, une voiture a foncé sur les piétons situés sur la promenade du bord de mer. Un policier et six civils ont été blessés dans cette attaque enrayée par les forces de l'ordre, qui ont annoncé avoir abattu les cinq "terroristes" présumés qui étaient à bord du véhicule. Ce mode opératoire de la voiture-bélier a déjà utilisé lors de précédents attentats revendiqués par le groupe Etat islamique en Europe depuis un an. 

Nice : 14 juillet 2016

En ce jour de fête nationale en France, un Tunisien de 31 ans fonce au volant d'un camion-frigorifique dans la foule qui vient d'assister au feu d'artifice sur la promenade des Anglais. Le bilan est très lourd : 86 personnes sont tuées et 450 blessées dans l'attentat, revendiqué par Daech.

En vidéo

Une nuit d’émotion pour l’hommage aux victimes de l’attentat de Nice

Berlin : 19 décembre 2016

Un Tunisien fonce à bord d'un camion sur un marché de Noël de la capitale allemande, faisant 12 morts et 48 blessés. Il est tué quelques jours plus tard lors d'un contrôle de police en Italie. L'attaque est elle aussi revendiquée par Daech.

En vidéo

Attaque au camion sur un marché de Noël à Berlin : ce que l'on sait

Londres : 22 mars 2017

Un homme lance sa voiture dans la foule sur le pont de Westminster, qui enjambe la Tamise face à Big Ben, tuant quatre personnes. Il poignarde à mort un policier avant d'être tué dans la cour du Parlement. L'attentat est revendiqué par Daech. Un groupe de lycéens français était sur le pont au moment de l'attaque.

En vidéo

Londres : que s’est-il passé dans le quartier de Westminster ?

Stockhom : 7 avril 2017

Le conducteur d'un camion de livraison lancé à près de 100 km/h sur Drottninggatan, une rue piétonne très fréquentée de Stockholm, fauche une vingtaine de personnes, faisant cinq morts et une quinzaine de blessés avant de finir sa course contre la façade d'un grand magasin. Un ressortissant ouzbèke arrêté quelques heures après l'attaque revendique devant un juge avoir commis "un acte terroriste". Selon la police ouzbèke, il avait tenté de rejoindre l'EI en Syrie via la Turquie en 2015.

En vidéo

Attentat à Stockholm : ce que l'on sait du principal suspect

Londres : 3 juin 2017

Trois mois après l'attaque de Westminster, c'est un autre quartier animé de la capitale anglaise qui est touché. Dans la soirée, trois assaillants renversent des piétons à bord d'une camionnette sur le London Bridge, avant d'attaquer au couteau des passants au Borough Martket, sur la rive sud de la Tamise. Huit personnes sont tuées, près d'une cinquantaine sont blessées. Les agresseurs, abattus par la police, portaient de faux gilets explosifs. L'EI revendiquera l'attentat 24 heures plus tard.

En vidéo

Attentat de Londres : que s’est-il passé sur le London Bridge ?

Créteil : 29 juin 2017

Un homme tente de foncer en voiture sur des fidèles de la mosquée de Créteil pour vouloir "venger le Bataclan et les Champs-Elysées". D'abord placé en garde à vue et diagnostiqué comme schizophrène, il est hospitalisé d'office.

Levallois-Perret : 9 août 2017

Six militaires sont fauchés par un véhicule devant leur caserne. La section antiterroriste du parquet de Paris se saisit de l'enquête. Le conducteur présumé est interpellé quelques heures plus tard sur l'A16. Inconnu des services de renseignements et sans casier judiciaire, il est touché à la colonne vertebrale lors d'une fusillade avec les forces de l'ordre. Il n'a toujours pas été entendu par les enquêteurs, son état de santé ne permettant pas son audition.

En vidéo

Attaque à Levallois-Perret : le détail de la traque du suspect

Retrouvez toutes les dernières informations surl'attentat de Barcelone dans notre direct.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat de Nice

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter