Attentat à Bogota : qui était Julie Huynh, la Française décédée en Colombie ?

Attentat à Bogota : qui était Julie Huynh, la Française décédée en Colombie ?

PORTRAIT - Trois personnes ont été tuées samedi après-midi dans un attentat à la bombe perpétré dans un centre commercial de Bogota, en Colombie. Parmi elles, une Française âgée de 23 ans…

La photo de profil de sa page Facebook affiche un visage juvénile, presque enfantin. Celui d’une jeune fille avec une ville entière en arrière-plan, et toute la vie devant elle. Julie Huynh est morte samedi après-midi, en se rendant dans les toilettes pour femmes d’un centre commercial de Bogota, où un engin explosif avait été déposé. 

Sa mère, Nathalie, a, elle, été grièvement blessée et demeure hospitalisée à la Clinica del Country, "dans un état critique de gravité maximum". L’identité de Julie a été confirmée ce dimanche, dans un tweet, par le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. Un statut a, depuis, été posté sur ladite page Facebook : "Nous espérons que les personnes qui aiment Julie trouveront du réconfort en consultant son profil pour se souvenir et célébrer sa vie."

Malgré son jeune âge, la native de Parigné-L’Évêque (Sarthe) avait effectué plusieurs séjours à l'étranger. Après avoir passé son permis en 2013 puis son bac au lycée Le Mans sud, entre la lecture d’articles sur les nanotechnologies, elle commence à sillonner la planète durant toute l’année 2014 : États-Unis, Espagne, Angleterre, Pays-Bas, Maroc, Belgique… Et puis, en 2015, elle se lance dans un BTS commerce international à Yourcenar (toujours au Mans), avant un master dans l'action humanitaire internationale à l'Université Paris-Est-Créteil, et enfin un passage par la faculté d'administration et échanges internationaux. 

Lire aussi

Cela la mènera à poursuivre ses voyages, et même à vivre plusieurs mois à Hô-Chi-Minh-Ville, au Vietnam, de mai à novembre 2015. C’est au printemps 2017 qu’elle décide de s’orienter et de se poser en Colombie. À Bogota. Enrique Penalosa, le maire de Bogota, a précisé après l’attentat que Julie "était venue en Colombie pour fournir un service social dans un collège d'un quartier populaire de Bogota durant six mois" et qu’elle et sa mère devaient rentrer prochainement en France, après avoir passé quelques jours à Cuba. 

Le quotidien El Espectador ajoute qu’elle oeuvrait bénévolement à Bogota pour la fondation Proyectar sin fronteras (Projeter sans frontières ), luttant contre la pauvreté et l’exclusion dans les pays en voie de développement . Julie venait spécifiquement en aide aux victimes des conflits armés…

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Escroquerie à la carte bancaire : clap de fin pour les rois de l’arnaque du "allo"

Emeutes en Martinique : un cap franchi dans la violence

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.