Double attentat en Catalogne : l'appel à l'aide du grand-père du petit Julian, 7 ans, porté disparu

APPEL DÉSESPÉRÉ - Un grand-père a posté un message sur Facebook pour l'aider à retrouver son petit-fils Julian, 7 ans, qui n'a plus donné signe de vie depuis l'attentat de Barcelone, survenu le jeudi 17 août sur les Ramblas. Ce petit Australien était en voyage avec sa mère qui, elle, a été hospitalisée dans un état grave.

L'horreur a son paroxysme. Un enfant de sept ans, originaire d'Australie, a disparu pendant l'attentat survenu jeudi sur les Ramblas, l'artère touristique de Barcelone. En voyage avec sa mère, où il devait assister au mariage d'un ami de la famille, Julian Cadman se trouvait sur la célèbre avenue piétonne au moment où la fourgonnette a renversé la foule, faisant au moins 13 morts et 130 blessés, selon un dernier bilan communiqué par les services de secours catalans.

S'il vous plait, partagez ce message"Le grand-père de Julian sur Facebook

En vidéo

Le témoignage d'un Français : "On a les jambes qui flagellent"

L'enfant et la mère ont été séparés pendant l'attaque à la voiture-bélier. D'après les premières informations diffusées dans la presse espagnole, elle aurait été grièvement touchée et aurait été conduite à l’hôpital dans un état grave mais stable. En revanche, aucune trace du petit Julian. À l'heure où nous écrivons ces lignes, ses proches sont toujours sans nouvelle de lui. 


Afin d'obtenir des réponses, le grand-père du garçon, Tony Cadman, a posté un long message sur Facebook. "Mon petit-fils, Julian Alessandro Cadman a disparu, a-t-il expliqué. S'il vous plait, partagez ce message. Nous avons retrouvé Jom (ma belle-fille) et elle est soignée à l'hôpital. Julian a 7 ans et il était avec elle lorsqu'ils ont été séparés dans cette attaque terroriste."

On ne sait pas s'il est mort ou vivantLe patron du père de Julian

Resté en Australie, le père de l'enfant, Andrew, a appris la nouvelle à la radio. Il a immédiatement pris un vol à destination de Barcelone pour partir à la recherche de son fils et aller soutenir son épouse. "Il a commencé à avoir de premières informations disant que sa femme était à l’hôpital, mais qu'ils ne savaient pas où était Julian", a déclaré le patron d'Andrew au Daily Telegraph Australia. "On ne sait pas s'il est mort ou vivant (...) Je ne peux imaginer ce qu'il vit". 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentats de Barcelone et Cambrils

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter