Attentat de Bangkok : les liasses de billets du chef de la police

Attentat de Bangkok : les liasses de billets du chef de la police

PRIMES – Pour avoir arrêté un suspect dans l'attentat qui a fait 20 morts à Bangkok le 17 août, le chef de la police a récompensé ses hommes d'un million de baths provenant de ses propres fonds. Deux autres millions ont été versés par des amis businessmen du patron des forces de l'ordre.

Somyot Poompanmoung n'a pas d'oursins dans les poches. Le chef de la police thaïlandaise a en effet annoncé qu'il allait offrir une prime totale de 3 millions de bahts (environ 75.000 euros) à ses hommes. Ceci afin de les récompenser pour avoir arrêté samedi un suspect dans l'attentat qui a tué 20 personnes et en a blessées 120 il y a deux semaines dans la capitale du pays.

Le suspect pas encore inculpé

Lors d'une conférence de presse où il s'est présenté avec des liasses de billets, l'officier a affirmé que l'argent provenait de fonds privés. Il apporte ainsi lui-même 1 million de bahts, les 2 millions restants étant versés par des amis businessmen qui souhaitent rester anonymes, précise The Guardian . Si Somyot Poompanmoung peut se montrer si généreux, c'est qu'avant de devenir chef de la police thaïlandaise en octobre 2014, il a mené une lucrative carrière de chef d'entreprise, dirigeant notamment les infrastructures portuaires de Tongkah ou encore une société de gestion de l'eau.

Des primes qui semblent néanmoins un peu prématurées. Si en effet le suspect a été interpellé avec des matériaux explosifs, il refuse de parler à la police et n'a toujours pas été inculpé. De même, deux autres personnes sont toujours recherchées , une Thaïlandaise et un homme âgé d'une quarantaine d'années.

EN SAVOIR + >> Des explosifs découverts, deux nouveaux suspects recherchés

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : des signaux "un peu encourageants" sur sa gravité, selon le Dr Fauci

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Présidentielle 2022 : un premier meeting "à risque" pour Eric Zemmour

Covid-19 : les Français réticents à utiliser le vaccin Moderna, dont on aura pourtant besoin pour la 3e dose

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.