Attentat de Berlin : comment nos voisins européens assurent la sécurité de leurs marchés de Noël

SÉCURITÉ – Depuis l’attentat perpétré à Berlin lundi soir, l’Europe est sur le qui-vive par crainte d’une nouvelle attaque. Une vigilance qui se traduit dans certains pays par un renforcement drastique de la sécurité pour les fêtes de fin d’année. Tour d’horizon des initiatives.

La méfiance est à son plus haut point. Au surlendemain de l’attentat perpétré contre un marché de Noël à Berlin, dans lequel 12 personnes ont perdu la vie et 48 autres ont été blessées, et alors que la police traque toujours son auteur, l’Europe presque toute entière est sur le qui-vive. Par crainte d’une nouvelle attaque en cette période de fêtes de fin d’année, plusieurs pays ont en effet procédé à un renforcement drastique de leurs mesures de sécurité. 


Lourdement frappée par le terrorisme ces derniers mois, la France n’échappe pas à la règle. Dès mardi, le ministre de l’Intérieur a ainsi expliqué que la vigilance avait été "renforcée sur toutes les manifestations de fin d'année", comme sur le marché de Noël des Champs-Elysées à Paris ou sur celui de Strasbourg, le plus ancien et le plus fréquenté du pays. "Dans ces rassemblements, il doit y avoir, pour nos concitoyens, la certitude que toutes les mesures ont été prises", a souligné Bruno Le Roux, appelant les Français à "s’amuser" tout en restant "prudents". 

Mais l’Hexagone est loin d’être seul à faire preuve de prudence. L'Autriche, qui partage quelque 800 kilomètres de frontière avec l’Allemagne, a ainsi annoncé un renforcement des effectifs policiers autour de ses nombreux marchés de Noël très populaires. Un raffermissement particulièrement visible à Vienne, où pas moins de vingt sites différents sont recensés. 

Ne pas laisser le terrorisme l'emporter sur les traditionsWolfgang Sobotka, ministre autrichien de l'Intérieur

Dans la même veine que son homologue français, le ministre autrichien de l'Intérieur Wolfgang Sobotka a appelé à ne pas laisser "le terrorisme l'emporter sur les traditions", demandant à chacun "de continuer à [se] rendre sur les marchés ou aux grandes manifestations, quoiqu'avec la plus grande prudence."


Située à moins de 100 kilomètres de Berlin, la Pologne a elle aussi décidé de renforcer sa sécurité, en faisant appel à des militaires en appui de la police dans les lieux jugés sensibles comme les gares ou les centres commerciaux. Au Danemark, pays frontalier de l’Allemagne également, les autorités ont là encore choisi de consolider leurs dispositifs déjà en place. "Nous avons resserré davantage la présence sur les marchés de Noël et sur Strøget (la principale rue commerçante de la capitale danoise, ndlr) après Berlin. Nous continuons à suivre de près la situation", a fait savoir lundi dans un tweet la police de Copenhague. Des mesures similaires ont été prises dans le reste de la Scandinavie (Suède, Norvège, Finlande), où les marchés de Noël sont légion, mais sans relèvement du niveau de menace.

Il faut dire que dans de nombreux pays, la vigilance était déjà (très) élevée. L'Italie, régulièrement citée comme cible sur les vidéos de propagande de Daech, avait ainsi précédemment mis en place un dispositif renforcé pour Noël. Les forces de l’ordre transalpines ont d’ailleurs indiqué après l’attentat de Berlin ne pas avoir détecté de "signal d'alarme" particulier supplémentaire. La Belgique, l'un des principaux foyers du djihadisme en Europe, a elle aussi maintenu un niveau d'alerte correspondant à une menace "possible et vraisemblable". À Bruxelles, cible en mars de deux attaques coordonnées, et à Anvers, la seconde ville du royaume, les autorités ont néanmoins appelé à la "vigilance".


Au Royaume-Uni, les autorités ont elles indiqué avoir "pris en compte" le risque d'une attaque au camion et le niveau d'alerte a été maintenu à "très élevé" pour Noël et le Nouvel an. Les mesures avaient été renforcées avant l’attaque de Berlin. A Birmingham par exemple, des barrières sont déjà érigées depuis plusieurs semaines autour du marché de Noël, le plus important du pays.

En vidéo

Attentat de Berlin : retour sur une nuit d'hommages 24H après l'horreur

En vidéo

Berlin : les hommages en dessin

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat du marché de Noël de Berlin

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter