Attentat de Berlin : l’ordinateur de bord du camion à l’origine du freinage d’urgence

Attentat de Berlin : l’ordinateur de bord du camion à l’origine du freinage d’urgence

International
ÉLECTRONIQUE - Grâce à un ordinateur de bord moderne, le camion qui s’est encastré dans le marché de Noël de Berlin a freiné de façon "urgente". Sans quoi les victimes auraient pu être bien plus nombreuses, a indiqué ce jeudi une porte-parole du ministère public allemand, confirmant une information du Spiegel.

Le bilan aurait pu être plus lourd dans la capitale allemande. Plus d’une semaine après l’attentat de Berlin qui a causé la mort de douze personnes et fait plusieurs dizaines de blessés, une porte-parole du ministère public allemand a confirmé  une information importante : si le camion a freiné si rapidement, c’est grâce à son ordinateur de bord.


Équipé de systèmes électroniques dernier cri, le semi-remorque polonais possédait une caméra et un radar capables de détecter les obstacles. Un radar qui permet au camion, s’il ne réagit pas au bout d’une seconde, de provoquer un freinage d’urgence.

Un chauffeur héroïque

Or sans ce système, il paraît désormais évident que le nombre de victimes aurait été plus conséquent, a révélé ce jeudi Der Spiegel. En s’encastrant dans le marché de Noël, onze personnes avaient trouvé la mort, en plus du chauffeur polonais Lukasz Urban, loué pour son héroïsme en ayant tenté d’arrêter l’auteur présumé, Anis Amri.


Le Tunisien avait ensuite fui une fois le camion bloqué dans le marché, et avait été tué quelques jours plus tard par la police italienne lors d’un contrôle d’identité près de Milan. Les enquêteurs lèvent le voile petit à petit sur le déroulé des faits. 

La porte-parole du ministère public, Frauhe Köhler, a par ailleurs indiqué que selon des analyses, l'arme avec laquel Anis Amri a tiré sur la police italienne avant d'être abattu, à Milan, était du même calibre que celle utilisée dans la cabine du poids-lourd. D'autres examens sont en cours pour établir avec certitude s'il s'agit bien de la même arme, a-t-il précisé.

En vidéo

De Berlin à Milan en passant par Lyon, retour sur la cavale d'Anis Amri

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat du marché de Noël de Berlin

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter