Attentat de Londres : ce restaurateur a nourri gratuitement les services d’urgence le soir de l’attaque

GÉNÉROSITÉ – Ibrahim Dogus, un restaurateur d’origine kurde, propriétaire de plusieurs kebabs situés tout près du Parlement de Londres, s’est distingué en servant des repas gratuits aux membres des services d’urgence mobilisés lors de l’attentat qui a fait quatre morts mercredi.

Son refus a finalement mis tout le monde d’accord. Prié par la police de fermer ses restaurants qui se trouvaient dans la zone d’exclusion mise en place suite à l’attaque perpétrée mercredi dans le quartier du Parlement, à Londres, Ibrahim Dogus n’a pas hésité à s’opposer aux forces de l’ordre. Mais c’était en fait pour mieux les aider. 


Propriétaire de trois kebabs situés tout près du pont de Westminster, le restaurateur d’origine kurde s’est en effet distingué, rapporte The Independent, en servant des repas gratuits aux membres des services d’urgence mobilisés lors de l’attentat qui a fait quatre morts mercredi. 

Entre 300 et 500 personnes servies

"Je suis allé voir l'un des officiers et je lui ai dit : 'Je peux fermer tous les restaurants, mais je voudrais que vous et tous les membres des services d'urgence puissiez utiliser cet endroit pour vous nourrir et rester au chaud", explique Ibrahim Dogus, également connu outre-Manche pour avoir créé les "British Kebab Awards", sorte de concours des meilleurs kebabs du royaume. 

"Toutes ces personnes formidables ont besoin de notre soutien", poursuit le restaurateur, militant du parti travailliste. "Certaines d'entre elles ont voulu nous payer (…), nous leur avons dit : 'Nous ne vous prendrons pas le moindre sous'." Son restaurant "Troia" est resté ouvert jusqu’à 23h30, "jusqu’à ce que le dernier officier soit nourri", détaille encore Ibrahim Dogus, qui affirme avoir servi entre 300 et 500 personnes ce soir-là. 


"Nous voulions jouer notre rôle en terme de soutien aux équipes d’urgence", ajoute celui qui a été chaleureusement remercié par ceux qu'il a servi. "L’un d’entre nous aurait pu être tué par ces fous. C'est terrible, mais Londres s'est très vite ressaisie."

En vidéo

Attaque de Londres : l’enquête se poursuit malgré la douleur

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat du Parlement de Londres

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter