Attentat de Londres : symbole du flegme britannique, "l’homme à la bière" érigé en emblème de résistance

BUZZ – L’image d’un homme fuyant le chaos de l’attentat de Londres en prenant bien soin de ne pas renverser une goutte de sa pinte de bière est devenue virale depuis samedi soir. Une façon pour les Britanniques de répondre à l’horreur avec tout l’humour et le flegme qui les caractérisent.

C’est la preuve, s’il en fallait une, que le malt et le houblon sont bel et bien sacrés de l’autre côté de la Manche. En fuyant le chaos de l’attentat de Londres tout en prenant méticuleusement soin de ne pas renverser une goutte de sa pinte de bière, un homme - dont "l’exploit" fait le tour du monde et des réseaux sociaux - se retrouve érigé depuis samedi soir en emblème de résistance. 

Symbole du flegme et de l’humour britanniques, la photo de la scène apparaît pour beaucoup comme un moyen de dédramatiser face à une insupportable horreur. "Les gens fuient le #LondonBridge mais le gars à droite ne perd pas une goutte. Dieu bénisse les Britanniques !", s’’exclamait ainsi un internaute dans la nuit de samedi à dimanche. Un message (voir ci-dessous) "liké" et repris près de 150.000 fois sur Twitter.  

Dès lors, les réactions se sont multipliées : 


"Réagir à la haine avec humour, bien joué les Britanniques. Pleurez et souvenez-vous des victimes, mais ne changez pas."

"C'est génial de trouver une raison de rire malgré cet événement horrible ! Bravo à nous, à notre humour et à nos valeurs britanniques !"

Alors que certaines voix dissonantes critiquaient une attitude à leurs yeux déplacée, plusieurs twittos ont immédiatement pris sa défense : "Les gens détestant ce gars ne sont de toute évidence pas Britanniques. Nous trouvons ça a) drôle b) admirable."

Pour rappel, l'attentat de Londres, revendiqué par Daech, a fait sept morts et 48 blessés, dont 32  étaient toujours hospitalisés ce lundi. Un jeune Français de 27 ans a perdu la vie et sept autres ont été blessés, dont quatre grièvement. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat du 3 juin à Londres

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter