Attentat de Londres : un deuxième lycéen blessé arrivé à Quimper

RAPATRIEMENT - Un deuxième élève du lycée de Saint-Joseph de Concarneau, blessé lui aussi lors de l'attentat de Londres survenu ce mercredi, a été rapatrié à Quimper en Bretagne. Le troisième et dernier lycéen blessé devrait être lui aussi de retour dans les prochains jours.

Un deuxième lycéen du lycée Saint-Joseph de Concarneau, blessé dans l'attaque sur le pont de Westminster à Londres mercredi, a été rapatrié  en France. Prénommé Yann, ce Breton est arrivé dans la nuit de vendredi à samedi par avion à l'aéroport de Quimper à bord d'un petit bi-moteur peu après minuit. L'adolescent a été rapatrié vers la France quelques heures seulement après son camarade Thomas. 


Ce dernier, arrivé un peu plus tôt ce vendredi vers 16 heures dans le même aéroport, a immédiatement été transféré par ambulance vers un centre hospitalier, escorté de motards. Invisible sous ses couvertures, le jeune garçon a été descendu sur un brancard de l'avion sanitaire. Des proches l'attendaient sur le tarmac. "Ça va, il est fatigué", a confié la grand-mère de Thomas.  Aucune information officielle n'a pour l'instant été divulguée concernant le retour du troisième lycéen, Victor, qui devrait revenir sur le sol français dans les prochains jours.

Quatre morts et une cinquantaine de blessés

"Le service public de l'Aide aux victimes est pleinement mobilisé pour prendre en charge les lycéens victimes de l'attentat de Londres", assure vendredi un communiqué de Juliette Méadel. La secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre, chargée de l'aide aux victimes, a publié ce vendredi sur Twitter un communiqué dans lequel elle explique que la Cellule d'Urgence Médico-Psychologique (CUMP) du Finistère et le CHU de Brest restent à la disposition des élèves et de leurs familles concernés par l'attentat. 


Mercredi 22 mars, une attaque qualifiée de "terroriste" a été commise aux abords du Parlement britannique à Londres. Un assaillant, abattu, a foncé sur la foule avec sa voiture avant de poignarder à mort un policier.  Le bilan actuel fait état de quatre morts (une femme et trois hommes), outre l'assaillant, et une cinquantaine de personnes blessées, parmi lesquelles les trois lycéens français de Concarneau qui effectuaient un voyage scolaire. 

En vidéo

Attaque de Londres : l’enquête se poursuit avec la publication de la photo de l’assaillant

En vidéo

Attaque de Londres : les lycéens de Concarneau de retour chez eux

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat du Parlement de Londres

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter