Attentat de Manchester : ce que l'on sait de l'attaque au concert d'Ariana Grande

LE POINT – Au moins 22 personnes sont mortes lundi soir à la sortie d’un concert d’Ariana Grande à la Manchester Arena. Des enfants figurent parmi les victimes.

Au moins 22 morts

Une explosion a retenti lundi soir vers 22h30 heure locale (23h30, heure française) à la fin du concert d’Ariana Grande  à la Manchester Arena, le "Bercy" de la troisième ville d'Angleterre. Selon le dernier bilan diffusé mardi matin par la police britannique, au moins 22 personnes ont été tuées et une soixantaine blessées, dont beaucoup sont entre la vie et la mort.


La salle de concert, qui est l’une des plus grandes d’Europe et qui était presque remplie, peut accueillir jusqu’à 21.000 personnes. Etant donné l'âge de la chanteuse (23 ans), beaucoup de jeunes se trouvaient parmi les spectateurs. Une information confirmée par le chef de la police qui a annoncé "qu’il y avait des enfants parmi les victimes". La première officiellement identifiée par les autorités est d'ailleurs une fillette de 8 ans. Selon la presse britannique,  une autre victime serait Georgina C., une ado de 16 ans. 

En vidéo

Attaque à Manchester : "Il y a des enfants parmi les morts"

Revendication de l'Etat islamique

Mardi à la mi-journée, l'organisation djihadiste a revendiqué l'attentat, via son agence de propagande Amaq.  "L'un des soldats du Califat a pu placer un engin explosif parmi un rassemblement des Croisés dans la ville de Manchester",est-il écrit dans ce message diffusé par l'EI.

Modus operandi encore obscur

Les circonstances précises de l’attaque sont encore floues. La police des transports de Manchester a publié un communiqué dans lequel elle indique que l’explosion s’est produite dans le foyer du stade qui abrite la salle de concert. Mais selon le compte Twitter de Manchester Arena, l’incident aurait eu lieu en dehors de son enceinte, dans un espace public à la sortie du concert. 


De son côté, dans sa revendication, l'Etat islamique affirme donc qu'il s'agissait d'un engin explosif déposé dans la salle.

Le terroriste bientôt identifié ?

Selon le  chef de la police, l'enquête devrait aller vite. 400 officiers ont été envoyés sur place cette nuit. "Nous pensons pour le moment que l’attaque a été effectuée par un homme seul. Notre priorité est désormais de savoir s’il a agi ou non dans le cadre d’un réseau" a-t-il précisé. "Il portait un dispositif d’explosifs artisanal", a-t-il ajouté.  Theresa May, la Première ministre britannique, a indiqué à la mi-journée que la police pensait l'avoir identifié.


Les autorités américaines - le FBI en tête - ont par ailleurs proposé leur aide.  

En vidéo

Attaque à Manchester : "L'enquête doit aller vite, plus de 400 policiers déployés" selon la police

Numéro d’urgence et appels aux témoignages

Deux numéros d’urgence ont été diffusés sur le compte Twitter de la police locale, le 0161 856 9400 et le 0161 856 9900, pour assister les personnes à la recherche d’un proche présent au concert. Dans un communiqué, elle a également précisé que huit hôpitaux avaient été mobilisés pour prendre en charge les blessés. 


Deux sites internet ont été mis en place pour recueillir toutes les images et vidéos susceptibles de faire avancer l’enquête : Ukpoliceimageappeal.co.uk et Ukpoliceimageappeal.com.

Ariana Grande "brisée"

La chanteuse américaine de 23 ans s’est exprimée sur son compte Twitter quelques heures après le drame, se disant "brisée". "Du fond du cœur, je suis affreusement désolée. Je n'ai pas de mots", a-t-elle écrit. Ariana Grande était au Royaume-Uni dans le cadre de son "Dangerous Woman Tour". Elle a déjà annulé son concert prévu jeudi à Londres et suspendu pour l'instant ses dates européennes. Elle doit notamment se produire à l’AccorHotels Arena à Paris le 7 juin et à la Halle Tony Garnier à Lyon le 9. 


Les autres stars de la musique ont également fait part de leur consternation.

La campagne électorale suspendue

Les personnalités du monde entier se sont exprimées mardi matin affirmant leur soutien pour le Royaume-Uni et les familles des victimes. La Première ministre conservatrice Theresa May et son rival travailliste Jeremy Corbyn se sont mis d'accord pour "suspendre jusqu'à nouvel ordre" la campagne des législatives du 8 juin prochain.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat de Manchester

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter