Attentat de Manchester : "We shall never surrender", quand Fillon reprend Churchill

RÉACTIONS –Sur Twitter mardi matin, François Fillon a réagi à l'attentat de Manchester, citant Winston Churchill et reprenant la formule de l'un de ses plus fameux discours.

Sur Twitter, il était resté muet depuis le 29 avril dernier, ne réagissant même pas au second tour de la présidentielle. Mardi matin, François Fillon a ajouté sa voix au concert d'hommages à l'adresse des victimes de l'attentat de Manchester. Au moins 22 personnes, dont des enfants, ont trouvé la mort, lundi soir, dans l'explosion d'une bombe à l'issue du concert de la pop star américaine Ariana Grande.


"Amitié et compassion pour nos frères britanniques", a tweeté l'ancien Premier ministre, éliminé au premier tour de la présidentielle le 23 avril dernier. L'ex-candidat des Républicains a ajouté à son message une phrase en anglais :  "We shall never surrender" -  "Nous ne nous rendrons jamais". 

En vidéo

Attaque à Manchester : ce que l'on sait mardi matin

4 juin 1940

"We shall never surrender" : une formule empruntée à Winston Churchill et issue d'un fameux discours prononcé par le chef du gouvernement britannique le 4 juin 1940 devant le Parlement. Alors que la menace nazie est à son comble - les premiers bombardements sur Londres débuteront trois mois plus tard -, Winston Churchill affiche alors une détermination restée légendaire : 

"Nous irons jusqu'au bout, nous nous battrons en France, nous nous battrons sur les mers et les océans, nous nous battrons avec toujours plus de confiance ainsi qu'une force grandissante dans les airs, nous défendrons notre île, peu importe ce qu'il en coûtera, nous nous battrons sur les plages, nous nous battrons sur les terrains de débarquement, nous nous battrons dans les champs et dans les rues, nous nous battrons dans les collines. Nous ne nous rendrons jamais."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat de Manchester

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter