Attentat de Manhattan : ce que l’on sait de l’auteur de l'attaque, Sayfullo Saipov

ENQUÊTE – Mardi 31 octobre, jour d'Halloween, un homme au volant d’une camionnette a fauché plusieurs personnes dans le sud de Manhattan, à New York, faisant 8 morts et au moins 11 blessés. Il s'agit d'un Ouzbek de 29 ans, Sayfullo Saipov, qui a prêté allégeance à Daech.

Le profil de l’assaillant se dessine peu à peu. Au volant d'une camionnette, un conducteur a fauché plusieurs personnes mardi après-midi à New York, faisant 8 morts et 11 blessés. Une attaque qualifiée d’"acte terroriste" par les autorités américaines. Rapidement arrêté, l'auteur des faits a été touché par des tirs de la police au ventre et à une jambe. Opéré dans la soirée, son pronostic vital ne serait pas engagé selon les médias américains.


Sur son lit d'hôpital, l'homme a reconnu et assumé totalement son acte devant les enquêteurs, donnant même des détails sur la préparation de l'attentat et ses motivations. Il a également déclaré avoir agi au nom de Daech, demandant même l'installation d'un drapeau du groupe Etat islamique dans sa chambre.

Un homme originaire d'Ouzbékistan

L'identité du terroriste a été confirmée par les autorités comme étant Sayfullo Saipov, un Ouzbek âgé de 29 ans. L'homme est arrivé aux Etats-Unis en 2010. Selon Donald Trump, il serait arrivé sur le territoire en gagnant à la loterie des "Green cards", un dispositif de tirage au sort qui permet à plus de 50.000 étrangers chaque année d'obtenir une carte verte.

Marié et père de plusieurs enfants, il résidait à Paterson, dans le New Jersey, à 60 km de New York. Il semble qu'il ait précédemment habité dans l'Ohio et en Floride. Il a notamment commencé comme chauffeur Uber quand il a déménagé dans le New Jersey, où la camionnette utilisée pour commettre l'attentat a été louée.


Sayfullo Saipov serait connu pour une série d'infractions au code de la route, selon la presse et selon certains documents judiciaires. Dans une affaire, il s'est fait arrêter en Pennsylvanie pour avoir utilisé une remorque trop longue et pour avoir conduit avec un permis inadéquat, selon les fichiers judiciaires de cet Etat. Pour autant, Sayfullo Saipov n'avait jusqu'ici "jamais fait l'objet d'une enquête" du FBI ou des services anti-terroristes de la police, a indiqué mercredi John Miller, adjoint au chef de la police new-yorkaise en charge de la lutte contre le terrorisme.

Sayfullo Saipov "s'est radicalisé" aux Etats-Unis, a souligné le gouverneur démocrate de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, en le qualifiant de "lâche perverti". Plusieurs médias ont rapporté qu'il fréquentait régulièrement la mosquée de Paterson. L'assaillant a assumé son allégeance à Daech devant les enquêteurs, alors que "notes manuscrites en arabe" mentionnant le groupe Etat islamique, dont il semble "avoir suivi" les instructions, ont été retrouvées sur les lieux de l'attaque. D’après plusieurs sources policières, l’assaillant a crié "Allah Akhbar" ("Dieu est grand" en arabe) en sortant de son véhicule.

Sans attendre la confirmation de la police et du FBI, Donald Trump avait rapidement évoqué les liens entre l’assaillant et l'organisation Etat islamique (EI). "Nous ne devons pas permettre à l'EI de revenir ou entrer dans notre pays après les avoir vaincus au Moyen-Orient et ailleurs. Assez !" a notamment tweeté le président.  

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat de Manhattan

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter