Attentat de Nice : quand une victime australienne retrouve son sauveur niçois

International

Toute L'info sur

Attentat de Nice

ÉMOTION - La chaîne australienne Sunday Night a organisé les retrouvailles entre Adelaide, une Australienne de 22 ans blessée le 14 juillet dernier lors de l'attentat de Nice, et Patrick, le Niçois qui lui est venu en aide.

"C'est magnifique. Je ne pensais pas le revoir", a réagi la jeune fille, visiblement très émue. La surprise a été organisée juste après la sortie d'hôpital d'Adelaide. Percutée dans le dos par le camion conduit par le terroriste, la jeune femme gisait sur la chaussée quand Patrick, 40 ans , l'a secourue et  transportée jusqu'au palace Negresco pour la mettre à l'abri.  

Il est resté auprès d'elle jusqu'à l'hôpital et est revenu la voir chaque jour, jusqu'à ce que les parents d'Adelaide arrivent d'Australie. Selon la jeune femme, Patrick est "l'homme le plus courageux qu'elle ait connu". "L'histoire du 14 juillet, ce n'est pas ce qu'a fait le terroriste. C'est comment les gens se sont aidés après. De belles choses peuvent naître dans de terribles choses", a-t-elle déclaré.  

Les familles reçues à l'Elysée

François Hollande reçoit, ce lundi 29 août, les familles de victimes de l'attentat de Nice, qui a coûté la vie à 86 personnes et blessé plus de 400 autres. Ces familles sont accompagnées par Stéphane Gicquel, secrétaire général de la Fédération nationale des victimes d'attentats et d'accidents collectifs (Fenvac).

Ce dernier estime qu'il est "important d'avoir un retour direct des victimes sans le filtre des cabinets ministériels. Ce contact est important pour toutes les victimes. Il faut que François Hollande soit à l'écoute  de leur colère. Beaucoup ont des questions, des interrogations sur l'enquête". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter