Attentat sur un marché de Noël de Berlin : ce que l'on sait de l'enquête

ALLEMAGNE - Un camion immatriculé en Pologne a foncé intentionnellement sur la foule de l'un des marchés de Noël les plus fréquentés de Berlin lundi soir. Bilan : au moins 12 morts et 48 blessés. Et sans doute un suspect encore dans la nature. LCI fait le point sur l'enquête en cours.

Quel est le bilan de ce drame ?

Un bilan provisoire fait état d'au moins "12 morts" et 48 personnes hospitalisées. "Peu de victimes ont été identifiées" et 18 des blessés sont dans un état grave, a indiqué mardi lors d'une conférence de presse le ministre allemand de l'Intérieur, Thomas De Maizière.


Où en est la chasse à l'homme ?

Un homme présenté comme le suspect avait été arrêté non loin du drame, lundi soir, après des témoignages de personnes qui l'avaient poursuivi. Il s'agissait d'un Pakistanais de 23 ans arrivé en Allemagne le 31 décembre 2015 par la route des Balkans et "enregistré à Berlin en février" comme demandeur d'asile, avait indiqué Thomas de Maizière. Il était connu des autorités pour des faits de délinquance.


Problème : la police de Berlin avait indiqué ne pas être certaine que cet homme soit le conducteur du camion. Et elle a dû le libérer mardi soir, faute d'éléments. Cela signifie "qu'une ou plusieurs personnes" responsables de l'attentat "sont en fuite (...) avec une arme", sans doute celle qui a servi à tuer le chauffeur-routier polonais retrouvé mort dans le camion, a déclaré le chef de la police berlinoise, Klaus Kandt. Depuis, une chasse à l'homme est engagée.

En vidéo

Attentat à Berlin : l'Allemagne, un "terrain de déstabilisation sociale" pour Daech

Qui était l'homme retrouvé mort à bord du camion ?

Le véritable conducteur du véhicule, un ressortissant polonais. Cet homme de 37 ans, qui laisse une femme et un fils de 17 ans, était "costaud" : 120 kilos pour 1m83, a déclaré aux médias polonais Ariel Zurawski, son cousin qui dirige la société de transport pour laquelle il travaillait, installée dans le nord-ouest de la Pologne. Ce patron avait été appelé dans la nuit par la police polonaise pour identifier sur photo la victime. "On y voyait des traces de coups, il était évident qu'il s'était battu. Son visage était ensanglanté, tuméfié. Il y avait une blessure à l'arme blanche", a-t-il raconté. Toujours selon Ariel Zurawski, le décès tragique du conducteur du camion résulterait d'un concours de circonstances : sur la route depuis une semaine et demie, le chauffeur est arrivé à Berlin d'Italie en transportant 24 tonnes d'éléments en acier. Il aurait dû normalement les décharger tout de suite comme prévu, mais la société destinataire a remis l'opération au lendemain.


Que sait-on du véhicule ?

Le semi-remorque était muni d'une boîte automatique, il était facile à conduire. Il a quitté son stationnement vers 19H40, faisant un parcours de dix kilomètres environ jusqu'au marché de Noël. "Peut-être que quelqu'un pilotait le conducteur", pense le transporteur, car "il n'est pas facile de faire un tel parcours dans Berlin" sans se perdre.  Le parquet national polonais a ouvert une enquête sur "le meurtre d'un citoyen polonais dans le but d'appropriation d'un semi-remorque et de son utilisation pour attaquer un groupe de personnes sur un marché de Noël à Berlin", délit pour lequel la peine maximale est la prison à vie.

En vidéo

JT 20H - À Berlin, choc et recueillement aux abords de l’église du Souvenir

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat du marché de Noël de Berlin

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter