Attentats de Bruxelles : 778 personnes se sont déclarées victimes

International

VICTIMES - 778 personnes se sont déclarées victimes auprès de la justice belge du fait de leur présence sur les lieux des attentats de Bruxelles, le 22 mars dernier.

Les attentats de Bruxelles ont tué 32 personnes et blessé 340 autres. Mais de nombreuses autres victimes, physiques et psychologiques, se sont manifestées auprès de la justice belge : à ce jour, 778 personnes se sont déclarées victimes des attentats du 22 mars dernier, rapportent les médias nationaux ce lundi. 

Le parquet belge a recensé exactement 537 personnes se déclarant victimes de l’attentat à l’aéroport national Zaventem et 241 à la station de métro de Maelbeek. Au moins une fausse déclaration de victime a été relevée, a précisé le parquet, laissant présager qu’il pourrait y en avoir d’autres. 

Les victimes présumées des attentats de Bruxelles se sont manifestées via une déclaration de personne lésée ou via une partie civile. Contrairement à l’Hexagone, il n’existe pas de centre national dédié à l’aide aux victimes. Récemment, une association s’est constituée pour fédérer les proches des victimes des attentats et faire entendre leur voix face aux autorités. 

Lire aussi

    Au moins 5.000 dossiers déposés en France

    En France, au moins 4.000 dossiers d’indemnisation de victimes ont été déposés auprès du Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme, après les attentats de Paris et de Saint-Denis le 13 novembre 2015, qui ont fait 130 morts et 413 blessés.  Après les attentats de Nice le 14 juillet dernier, qui ont tué 86 personnes et blessé 434 autres, quelque 1.200 personnes ont fait une demande de reconnaissance comme victime du terrorisme.  

    Mais ces chiffres imprécis sont encore loin d’être définitivement établis, les victimes ayant dix ans pour se manifester auprès des autorités françaises. De même, de fausses victimes peuvent figurer dans ces dossiers : ces dernières semaines, plusieurs personnes ont été condamnées pour avoir menti quant à leur présence sur les lieux d’un attentat. 

    Lire aussi

      Sur le même sujet

      Et aussi

      Lire et commenter