Attentats de Copenhague : pourquoi des fleurs ont été déposées là où le tireur a été abattu

Attentats de Copenhague : pourquoi des fleurs ont été déposées là où le tireur a été abattu

International
DirectLCI
MALAISE – Depuis dimanche, les fleurs s'agglutinent sur le trottoir à proximité de la gare de Norrebro, à Copenhague, où le terroriste présumé des attentats Omar El-Hussein a été abattu par la police.

Depuis dimanche, les riverains de la gare de Norrebro, à Copenhague, assistent à un curieux spectacle. Celui d’anonymes venus déposer des fleurs là où Omar El-Hussein, le terroriste présumé accusé d’être l’auteur des attentats qui ont fait deux morts dans la capitale danoise, a été abattu par la police dimanche matin .

LIRE AUSSI >> Qui est Omar El-Hussein, le tireur présumé de Copenhague ?

Un étrange ballet rapporté notamment par Hugo Clément, reporter à France 2, qui explique que les fleurs ont été déposées pour rendre hommage au terroriste présumé et précise que les habitants sont estomaqués, "sans voix" face à cet hommage rendu.

"C'est le jeune que l'on pleure"

"Je le fais parce qu'il était musulman et parce que je le connaissais, explique Sanna Al-Baltam, délinquant notoire du quartier interrogé par une journaliste de la chaîne danoise TV2 . Nous ne sommes pas sûr que c’est lui qui a commis [les attentats]. Et si c’est lui, il n'a rien à voir avec l'Islam que je pratique. Si c’est bien lui, il doit avoir été manipulé", explique-t-il après avoir posé un bouquet de roses en plastique.

Une pratique qui interpelle sur Twitter, certains se demandant si le Danemark " n’a pas un problème ". "C'est le jeune de 22 ans que l'on pleure, pas le terroriste" se défend un autre Danois auprès de  Guillaume Chièze , journaliste pour RMC présent sur place. 

LIRE AUSSI >>  Attentats de Copenhague : deux complices présumés du tireur inculpés

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter