Attentats en Espagne: qui sont les quatre hommes inculpés d'assassinats terroristes ?

FAIT DIVERS – Cinq jours après les attentats de Barcelone et de Cambrils, quatre des terroristes présumés en vie des attentats qui ont fait 15 morts en Catalogne ont été inculpés d'assassinats terroristes, ce mardi matin. LCI revient sur les profils de ces membres de la cellule djihadiste composée de douze terroristes présumés dont huit sont morts depuis les attaques de Barcelone et Cambrils.

Ils viennent d'être inculpés d'assassinats terroristes. Les quatre suspects encore en vie des attentats en Catalogne ont été interrogés ce mardi par un juge qui doit déterminer le rôle qu'ils ont joué dans les attaques survenus le 17 août qui ont fait, à Barcelone et Cambrils, quinze morts.


Alors que huit de leurs comparses ont été tués lors de l'explosion d'une maison à Alcana ou au cours  des opérations policières qui ont suivi les attaques, Driss Oukabir, Mohammed Aalla, Mohamed Houli Chemlal et Salh El Karib sont les seuls survivants de la cellule jihadiste de douze membres que la police tient pour responsable des attentats. 

1) Driss Oukabir

Driss Oukabir est né en 1989 à Aghbala au Maroc. C’est à son nom qu’a été louée la camionnette utilisée pour foncer sur la foule à Barcelone et au volant de laquelle se trouvait Younès Abouyaaqoub. Driss Oukabir a été arrêté jeudi à Ripoll, petite localité au pied des Pyrénées. Son passeport a été retrouvé par la police dans la camionnette qui a foncé sur la foule à Barcelone. Interpellé le jeudi soir, il a dans un premier temps indiqué que ses papiers lui avaient été dérobés par son frère Moussa, 17 ans, tué dans la nuit de jeudi  à vendredi à Cambrils.  Mais selon les informations d'El País ce mardi, Driss Oukabir a modifié ces déclarations devant le juge ce mardi. Il aurait dit qu'il avait lui même loué le van, qui allait servir à commettre l'attentat sur les Ramblas, pensant que celle-ci allait être utilisée pour un déménagement. 


Selon le père des deux frères Oukabir, ses enfants "ne montraient aucun signe de radicalisation. Ils vivaient comme les jeunes de leur âge, s'habillaient comme eux. Moussa était un garçon gentil qui ne faisait de mal à personne. Il suivait ses cours normalement et devait passer son bac l'an prochain. Ces derniers temps, il a commencé à faire sa prière (...) mais ça s'arrêtait là". Mais il était jeune, pas encore mûr, et il s'est sans doute fait manipuler", poursuit-il.

En vidéo

Attentats en Catalogne : Moussa Oukabir "endoctriné" selon sa soeur

2) Mohammed Aalla

Mohammed Aalla, 27 ans, est considéré comme le propriétaire de l'Audi A3 qui a foncé sur des passants à Cambrils et qui a été flashée en France le week-end précédant les attaques. Son frère Saïd Aalla, 19 ans et dont la carte de crédit a été retrouvée dans le Kangoo abandonnée dans cette même ville, a été abattu par les forces de l'ordre lors de l'attaque de Cambrils. 

Son autre frère, Youssef Aalla, est toujours recherché. Il pourrait être toutefois décédé. Youssef pourrait en effet se trouver parmi les corps retrouvés dans les décombres de la maison d'Alcanar. 

3) Mohamed Houli Chemlal

Mohamed Houli Chemlal est un Espagnol âgé de 21 ans et né à Mellila  (ville sous administration espagnole dans le nord du Maroc, ndlr). Il a été arrêté à Alcanar, à 200 km au sud de Barcelone, où une explosion s’est produite mercredi et dans laquelle l'imam Abdelbaki Es Satty est mort. Mohamed Houli Chemlal est un suspect clef pour les enquêteurs : il est le seul en vie dont on sait avec certitude qu'il avait séjourné dans cette maison qui semble avoir été la base arrière du commando et qui puisse raconter ce que les suspects y faisaient. 

Ce mardi,  Mohamed Houli Chemlal a confirmé devant le juge d'instruction ses déclarations en garde à vue, selon lesquelles la cellule préparait un attentat à la bombe plus important que les deux attaques de Barcelone et Cambrils qui ont fait 15 morts et plus de 120 blessés.

4) Salh El Karib

Salh el Karib, 34 ans,  est le gérant d'un taxiphone, ces petites boutiques qui proposent entre autres, de pouvoir passer des appels à l'étranger. Son magasin est situé à Ripoll, ville où les membres présumées de la cellule djihadiste ont grandi. C'est aussi un proche des frères Oukabir.  Il a été arrêté dans cette ville la semaine dernière. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentats de Barcelone et Cambrils

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter