Au Canada, la bourse s'envole à l'annonce de la légalisation du cannabis

Au Canada, la bourse s'envole à l'annonce de la légalisation du cannabis

GET HIGH - En avril prochain, un projet de loi sur la légalisation du cannabis au Canada sera examiné. À l'approche de ce calendrier, les sociétés de production de cannabis à des fins médicales ont vu leurs valeurs bondir lundi à la Bourse de Toronto.

C'était une promesse de campagne du Premier ministre Justin Trudeau : la légalisation du cannabis. Le projet de loi sera examiné au mois d'avril prochain. Si celui-ci est adopté, son usage récréatif sera autorisé à partir du 1er juillet 2018, le jour de la fête nationale (comme quoi les Canadiens ont de l'humour...). Le but pour la ministre de la Santé, Jane Philpott, est de "permettre de légaliser l'accès au cannabis, mais en même temps réglementer et contrôler son accès" tout en assurant grâce à l'outil législatif de tenir les bénéfices hors de portée des organisation criminelles. 

Une légalisation réglementée

Pour mettre fin à près d'un siècle de prohibition du cannabis au Canada, un groupe d'experts a émis en décembre dernier plus de 80 recommandations au gouvernement. Pour encadrer la vente du cannabis, les provinces auraient la responsabilité de mettre en place les réseaux de distribution tandis que le gouvernement fédéral fixerait les normes sanitaires. L'achat et la consommation de cannabis seraient réservés aux personnes majeures (18 ou 19 ans dans la majorité des provinces), et tout trafic ou vente à des mineurs serait passible de poursuites pénales. Les particuliers auraient également le droit de cultiver jusqu'à quatre plants de cannabis pour leur usage personnel. La possession de cannabis dans l'espace public serait cependant restreint à une trentaine de grammes.

Envolée en bourse

Le calendrier de ce projet de loi approchant à grand pas, lundi la Bourse de Toronto en a ressenti les effets. Les sociétés de production de cannabis à des fins médicales ont vu leurs valeurs bondir à l'image de l'action de la société Canopy Growth avec une hausse de 11% ; une augmentation similaire pour Aurora Canabis et de 8,4 % pour Aphria. Cette envolée des cours boursiers témoignent de l'importance du marché potentiel. En effet selon la banque CIBC, les recettes pourraient atteindre les 5 milliars de dollars par an grâce aux consommateurs et aux recettes engrangées par le tourisme de l'herbe au Canada. Le dépôt de cette loi était prévu par Justin Trudeau "avant l'été", mais celui-ci pourrait maintenant être avancée au 10 avril pour laisser le temps aux parlementaires de voter le texte et aux provinces de prendre les dispositions nécessaires pour organiser la distribution au 1er juillet 2018.

En vidéo

Benoît Hamon défend la légilisation du cannabis qui permettra "d'assécher l'économie souterraine"

Lire aussi

En France, la légalisation du cannabis surfe aussi sur la présidentielle. Benoît Hamon, le candidat du Parti socialiste y est favorable. "Il faut légaliser la distribution de cannabis et mettre les moyens sur la prévention". "Le cannabis peut conduire à des addictions extrêmement graves" et sa consommation doit être combattue, a-t-il insisté, promettant de consacrer à la prévention les 500 millions d'euros consacrés actuellement selon lui à la répression. Le candidat socialiste a fait de la légalisation de cette drogue un point phare de son programme, à contre-courant de ses concurrents. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Covid-19 : 12 cas d'infection par le variant Omicron désormais détectés en France

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Omicron : que sait-on de ce variant qui inquiète la planète ?

Covid-19 : un officier de gendarmerie relevé de ses fonctions pour refus de vaccination

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.