Au cœur d'une étoile, juste avant son explosion

Au cœur d'une étoile, juste avant son explosion

DirectLCI
ESPACE - Des astronomes sont parvenus à pénétrer au cœur d'une étoile alors qu'elle était sur le point d'exploser. Une spectaculaire avancée qui permettra de mieux comprendre l'origine de la matière, et donc, de la vie.

Pénétrer au cœur d'une étoile, le rêve de tout astrophysicien. C'est ce que sont parvenus à faire des scientifiques grâce au télescope NuSTAR à rayon X, lancé par la NASA en 2012. Et seulement quelques minutes avant qu'elle ne se désintègre et ne devienne ce qu'on appelle une supernova. Ces observations inédites ont permis aux scientifiques de recréer la carte des ondes de choc qui ont probablement entraîné la fin d'une étoile en 1671, pour donner naissance à la supernova Cassiopée située à quelque 11.000 années-lumière de la Terre, explique l'étude publiée dans la revue britannique Nature .

Le télescope NuStar a ainsi pu recréer la première carte d'émissions de rayons X à haute énergie provenant des matériaux créés dans le cœur même de l'étoile qui explose, est-il précisé. L'énergie libérée repousse les couches extérieures de l'étoile et les débris sont projetés à plus de 5.000 kilomètres/seconde dans tout le cosmos. "Cette observation est l'une des percées les plus importantes en astrophysique à haute énergie depuis des décennies", a estimé Steven Boggs, professeur de physique à l'Université Berkeley en Californie, un des co-auteurs de ces travaux.

"Nous sommes en fait de la poussière d'étoile"

Ces données vont aider les astronomes à élaborer des modèles sur ordinateurs en trois dimensions d'explosion d'étoile et aider à comprendre ensuite certaines des caractéristiques mystérieuses des supernovas, selon ces scientifiques. "Les supernovas produisent et éjectent dans le cosmos la plupart des éléments qui sont importants pour la vie telle que nous la connaissons", a relevé Alex Filippenko, professeur d'astronomie à Berkeley, qui n'a pas participé à cette recherche. Selon lui ces résultats sont "emballants car pour la première fois nous avons des informations sur ce qui se passe dans ces explosions et où ces différents éléments de la matière sont formés", a-t-il dit.

"Nous sommes en fait de la poussière d'étoile. Comprendre le mécanisme de l'explosion d'une étoile est fondamental pour essayer de savoir d'où nous venons et remonter aux origines de tous les matériaux qui nous entourent comme le carbone, le fer, le calcium…", a ajouté Brian Grefenstette. Depuis l'explosion de Cassiopée, il y a 343 ans, ses débris se sont dispersés sur environ 10 années-lumière dans le cosmos, amplifiant les caractéristiques de ce cataclysme stellaire que nous pouvons ainsi observer depuis la terre, notent ces astronomes. A terme, ces études pourraient bien aider à lever le voile sur un des plus grands mystères de l'astronomie à l'origine de la matière et de la vie.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter