Au Forum économique mondial de Davos, il n'y aura jamais eu autant de jets privés

International

CLIMAT - En 2019, le Forum économique mondial de Davos va battre un nouveau record : celui du nombre de jets privés sur place, utilisés par les chefs d'Etat. Ceux-ci se réunissent pourtant pour parler écologie et impact environnemental.

S'inquiéter du changement climatique, oui, mais pas trop. Le Forum économique mondial de Davos, où se réunissent les chefs d'Etat et les grands patrons pour discuter responsabilité collective sur le climat, s'apprête cette année à battre un nouveau record : le nombre de jets privés attendus sur place, 1500 très exactement. 

Selon un communiqué de la société d'affrètement Air Charter Service (ACS), c'est 200 de plus que l'an dernier, un paradoxe alors que le changement climatique a été placé au premier rang des risques pour l'économie mondiale par les participants au Forum, selon un sondage dévoilé la semaine dernière par les organisateurs. Et ça ne s'arrête pas là. Car une fois arrivés dans des aéroports tels que Zurich, à deux heures de train de Davos, les passagers de ces vols privés poursuivent souvent leur voyage en hélicoptère, pour gagner du temps.

Voir aussi

Enjeux de sécurité ?

Les organisateurs du Forum de Davos assurent compenser ces émissions par des initiatives en faveur de l'environnement et ont partiellement remboursé cette année les trajets en train. "Nous encourageons les participants" à prendre aussi des mesures de compensation, a déclaré à l'AFP Dominique Waughray, responsable "biens publics mondiaux" du Forum.

"La plupart des avions privés sont en fait affrétés par des dirigeants politiques, parce que c'est plus efficace et plus sûr", a-t-il par ailleurs souligné. "Donc c'est davantage une mesure de sécurité, mais nous les compensons quand même". L'impact environnemental, lui, reste le même. 

Lire et commenter