Au Laos, des millions de bombes américaines font encore des ravages

DirectLCI
Le Laos a été durement touché par la guerre entre les Etats-Unis et le Vietnam. Plus de 270 millions de bombes ont été lâchées sur le pays pour couper les routes de ravitaillement avec le nord du pays voisin, le Vitenam. Aujourd'hui encore, ces explosifs font des ravages. Barack Obama est attendu ce mardi, les habitants espèrent obtenir une aide de sa part pour déminer le pays.

Plus d’un demi-siècle après la guerre du Vietnam, les bombes américaines sont toujours présentes au Laos. Un vrai fléau pour le pays : elles ont blessé ou tué près de 20.000 personnes depuis la fin du conflit. De 1964 à 1973, l’armée de l’air américaine a bombardé plus de 270 millions d’explosifs dans cette région du monde, dont un tiers n’ont pas explosé, selon une agence nationale. Aujourd’hui encore, elles menacent chaque habitant. 


 Ces bombardements faisaient partie d’un plan de la CIA pour détruire les routes d’approvisionnement du nord du Vietnam. L’armée américaine s’est également servi de ce territoire pour se délester de bombes quand la cible originelle n’était pas atteignable et qu’il était trop dangereux pour les avions d’atterrir avec ce chargement.

Kek, un jeune homme de 28 ans, fait partie des milliers de victimes de ces bombes abandonnées. En cherchant de la ferraille, il a accidentellement fait exploser un engin explosif. Car les restes de ces armements sont réutilisés aujourd’hui, comme piliers de maisons par exemple, mais aussi comme matière première pour fabriquer des couverts.


58% des victimes de ces « bombes à retardement » ont moins de 14 ans, selon le MAG, un groupe de conseil sur les mines basé en Angleterre. Pour lutter contre cette menace constante, des organisations internationales de déminage aident le pays. Mais ces opérations sont lentes et laborieuses. Selon Neil Arnold, responsable des opérations techniques au sein du MAG, il faudrait près de 25 ans de travail pour que le Laos atteigne le niveau de « risque résiduel »

Barack Obama sera en visite au Laos à partir du 6 septembre, pour participer au sommet de l’organisation des nations du sud-est de l’Asie (ASEAN). Les conséquences de la guerre au Laos devraient être abordées. La pays espère que les Etats-Unis versent des fonds pour aider à lutter contre ces explosifs.


Alors que 80% de la population depend de l’agriculture, le déminage des terres est un besoin primordial pour le pays.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter