Au moins 30 morts dans un bombardement attribué aux séparatistes en Ukraine

Au moins 30 morts dans un bombardement attribué aux séparatistes en Ukraine

DirectLCI
UKRAINE - Le conflit entre l’armée ukrainienne et les séparatistes prorusses continue de tuer des civils. Samedi à Marioupol, au moins 30 personnes sont tombées sous des tirs de roquettes des rebelles.

C’est un port stratégique et la dernière grande ville de l’Est de l’Ukraine à ne pas être tombée aux mains des séparatistes prorusses. Samedi à Marioupol, au moins 30 civils dont deux enfants ont été tués dans un bombardement au lance-roquettes. Une centaine d'autres personnes ont été blessées. Selon l’armée ukrainienne, il s’agit de tirs rebelles qui ont détruit plusieurs maisons dans le faubourg est de la ville. La mairie a indiqué pour sa part qu’un marché avait été touché par les tirs.

5 000 victimes depuis le début du conflit

Dans un communiqué, l’état-major de l’opération ukrainienne dans l’est du pays a déclaré que "les rebelles n’ont pas besoin de la paix, ils exécutent les ordres du Kremlin pour une escalade de la situation dans le Donbass". 

Selon l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), au moins 5 000 personnes sont mortes dans les combats entre les soldats ukrainiens et les rebelles séparatistes prorusses depuis le début du conflit en avril, peu après l’annexion de la Crimée.

EN SAVOIR + 
>> 
Ukraine : l'Otan va-t-elle intervenir face aux Russes ?
>>  Ukraine : ces indices qui compromettent la Russie
>>  A Moscou, Hollande appelle à la "désescalade" en Ukraine

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter