Au pied du mur, le Mexique se prépare à l'arrivée de Donald Trump au pouvoir

Au pied du mur, le Mexique se prépare à l'arrivée de Donald Trump au pouvoir

DIPLOMATIE - Le Mexique a appelé mercredi ses citoyens vivant aux Etats-Unis à "rester calmes" et a annoncé la création d'une ligne téléphonique d'urgence. Une réaction à la volonté du président-élu américain Donald Trump d'expulser les immigrés illégaux.

Le Mexique se prépare à l'arrivée de l'ouragan Trump. A l'issue des élections américaines au cours desquelles l'érection d'un mur entre les deux pays, proposition-choc de Donald Ttrump, a été au cœur des débats, les autorités mexicaines ont décidé d'anticiper l'investiture du républicain avec des solutions radicales.

Toute l'info sur

La présidence Donald Trump

Lire aussi

    La ministre mexicaine des Affaires étrangères, Claudia Ruiz Massieu, a dévoilé mercredi onze mesures. Elles seront mises en œuvre par l'ambassade et les 50 consulats aux Etats-Unis. L'objectif ? "Informer, accompagner et défendre" les immigrés mexicains face aux "possibles mesures migratoires (...) qui pourront les concerner à partir de février". Le ministère enjoint également aux immigrés mexicains d'"éviter toute situation de conflit et toute action qui pourrait conduire à des sanctions administratives ou pénales". En outre, une ligne téléphonique fonctionnant 24 heures sur 24 doit être ouverte pour répondre aux interrogations concernant les "mesures migratoires ou pour rapporter des incidents".

    "Compatriote, nous traversons des moments d'incertitude."

    Des interrogations qui seraient nombreuses. Il faut dire que le nombre d'immigrés sans titre de séjour recensés officiellement aux Etats-Unis est estimé à 11 millions, dont une majorité de Mexicains. "Compatriote, nous traversons des moments d'incertitude. Reste calme, ne réponds pas aux provocations et ne te laisse pas avoir. Le gouvernement du président (Enrique) Peña (Nieto) et tous les Mexicains sont avec toi", a lancé Claudia Ruiz Massieu dans une vidéo diffusée sur internet.

    Durant sa campagne pour la présidence des Etats-Unis, le candidat républicain Donald Trump a menacé de renvoyer tous les immigrés clandestins et de faire bâtir un mur à la frontière avec le Mexique aux frais du gouvernement mexicain - ce que ce dernier a refusé. Dans sa première interview de président-élu , il a répété qu'il entendait expulser jusqu'à trois millions d'immigrés clandestins connus pour avoir des activités criminelles. Le mur pour sécuriser les 3.200 kilomètres de frontière avec le Mexique ? Ce sera une réalité, a-t-il réaffirmé. Enfin, presque : Donald Trump a admis que par endroits, ce pourrait être une simple clôture…

    Lire aussi

      En vidéo

      SITUATION FRONTIERE MEXIQUE

      Sur le même sujet

      Les articles les plus lus

      EN DIRECT - Covid-19 : l'OMS conseille aux personnes vulnérables non vaccinées de ne pas voyager dans les zones à risque

      Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

      Zemmour candidat : plusieurs médias et personnalités dénoncent l'utilisation d'images sans autorisation

      "Je ne suis plus le journaliste, l'écrivain, je suis candidat", affirme Eric Zemmour sur TF1

      VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

      Lire et commenter
      LE SAVIEZ-VOUS ?

      Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

      Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.