Au procès Magnotta, l'accusé plaide la démence

International

CANADA - Le "dépeceur de Montréal", dont le procès s'est ouvert lundi, estime qu'il n'était pas responsable de ses actes au moment de tuer son petit ami. Son père doit témoigner en sa faveur.

"Non coupable". Au premier jour de son procès , Luka Rocco Magnotta, surnommé le "dépeceur de Montréal", a reconnu avoir tué puis découpé en morceaux un étudiant chinois en 2012, mais a annoncé qu'il plaiderait la démence. Selon son avocat, il aurait été diagnostiqué schizophrène dès l'âge de 19 ans, un mal dont souffrirait également son père. Ce dernier doit d'ailleurs témoigner en faveur de son fils au cours du procès.

Cruauté envers les animaux avant les humains

Une analyse qui est toutefois loin de satisfaire l'accusation. Car Luka Magnotta, qui était décrit par Interpol comme un acteur de films à caractère pornographique, avait, avant de s'en prendre à un être humain, montré des actes de pure cruauté envers les animaux. Il avait ainsi publié sur Internet une vidéo dans laquelle il donnait des chatons vivants à manger à un boa. Selon le procureur, l'accusé aurait même envoyé un mail à un journaliste, lui expliquant qu'il allait commettre un meurtre et le filmer.

Une sélection difficile des jurés

L'affaire, qui s'était déroulée en mai 2012, avait fait grand bruit. Luka Magnotta avait tué, à l'aide d'un pic à glace, son ancien petit ami, Lin Jun. Il avait ensuite découpé son cadavre en morceaux, filmé la scène et en avait envoyé certaines parties par courrier aux sièges de plusieurs partis canadiens et à des écoles de Vancouver. Il avait ensuite pris la fuite pour l'Allemagne, où il avait été arrêté dans un cybercafé de Berlin.

Le caractère particulièrement violent du dossier a rendu très difficile la sélection des jurés . Quelques 1.600 Canadiens ont dû défiler dans les couloirs du tribunal de Montréal, beaucoup étant prêts à donner n'importe quelle excuse pour y échapper.

EN SAVOIR + >> Retrouvez notre dossier complet sur l'affaire Magnotta

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter