"Aucun accord" entre la Corée du Nord et les États-Unis : après le sommet écourté avec Kim, Trump souffle le chaud et le froid

International

Toute L'info sur

Corée du Nord-États-Unis : sommet historique entre Kim Jong-un et Trump

DIPLOMATIE - Le second sommet entre Donald Trump et Kim Jong-Un a été écourté, Washington et Pyongyang n'ayant trouvé "aucun accord" sur l'épineux dossier de la dénucléarisation de la Corée du Nord. En conférence de presse, le président américain a expliqué les raisons de cet échec, en tentant de sauver plus ou moins les apparences.

Donald Trump et Kim Jong-Un n'ont pas réussi à s'entendre. Le sommet de Hanoï, au Vietnam, a pris fin prématurément ce jeudi 28 février sans signature d'un accord ou déclaration commune sur l'épineux dossier de la dénucléarisation de la péninsule nord-coréenne. Le sommet était censé apporter de la substance aux engagements pris durant leur tête-à-tête à Singapour en juin dernier. Les deux dirigeants avaient alors écrit une page d'histoire mais seulement signé une déclaration commune "sur la dénucléarisation de la péninsule", les deux camps divergeant depuis sur le sens de la formule.

En conférence de presse, le président des États-Unis a soufflé le chaud et le froid. Il a ainsi expliqué que les discussions avaient achoppé sur la question des sanctions infligées à la Corée du Nord du fait de ses programmes nucléaire et militaire. Le régime de Pyongyang souhaitait qu'elles soient toutes levées, effort que l'administration Trump n'a pas voulu consentir. Il "faut parfois quitter" les négociations, a lancé le locataire de la Maison-Blanche. Les Nord-Coréens "étaient disposés à procéder à une dénucléarisation (...) mais nous ne pouvions pas renoncer à toutes les sanctions", a précisé le dirigeant américain.

Voir aussi

En revanche, il a assuré que Pyongyang ne reprendra pas ses essais nucléaires. Le dirigeant nord-coréen lui a "promis hier soir (mercredi) qu'il n'allait pas tester de nouvelles fusées et de nouvelles armes nucléaires." "J'aurais aimé aller plus loin", a ajouté  Donald Trump, expliquant qu'il ne s'est "pas engagé" sur un autre sommet avec Kim Jong-Un. "Nous verrons si cela se produit". 

Les deux dirigeants américains et nord-coréen ont "eu des réunions très constructives" et ont "discuté des différentes manières d'avancer sur des concepts en rapport avec la dénucléarisation et l'économie", a néanmoins souligné un peu plus tôt la Maison Blanche dans un communiqué, concluant que "leurs équipes respectives ont hâte de se rencontrer à l'avenir".

Nous nous aimons juste l'un l'autre- Donald Trump, à propos de Kim Jong-Un

Dans un souci de ne pas perdre tout le bénéfice de sa percée diplomatique, Donald Trump a caressé le leader nord-coréen dans le sens du poil. Passés en quelques mois des insultes personnelles et menaces apocalyptiques à des déclarations "d'amour", le milliardaire a une nouvelle fois salué sa bonne entente avec celui qu'il qualifie du terme "ami". "Nous nous aimons juste l'un l'autre. Il y a une chaleur entre nous et j'espère que ça restera, je pense que ça va aller", a-t-il assuré. 

Comme depuis son arrivée à Hanoï mardi, le président américain lui a ensuite fait miroiter un spectaculaire développement économique si la Corée du Nord acceptait enfin de renoncer à son arsenal nucléaire, sans contrepartie. Il a rappelé le "potentiel énorme" de la Corée du Nord en raison de sa situation géographique entre la Russie, la Chine et la Corée du Sud. Avant de finir par déclarer que, malgré l'absence d'accord, la fin du sommet avec Kim Jong-Un a été "très amicale".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter