Aux États-Unis, un enfant meurt accidentellement d'une balle tous les 3 jours

DirectLCI
DRAME – Deux organes de presse américains ont enquêté sur le nombre d’enfants tués accidentellement par armes à feu entre janvier 2014 et juin 2016. Ils en ont répertorié 326, soit plus d’un tous les trois jours.

Les chiffres vont donner des arguments aux lobbys anti armes à feu. Entre janvier 2014 et juin 2016, 326 enfants auraient été tués accidentellement par un tir d’arme à feu aux États-Unis. Les organismes de presse américains The Associated Press (AP) et USA Today ont analysé les données fournies par le groupe de recherche Gun Violence Archive (qui référence les cas de violences par armes à feu), pour révéler l’importance de ces cas et venir contredire les chiffres avancées par les centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies.

Pour l'année 2014, AP et USA Today ont recensé 113 enfants morts accidentellement par armes à feu, contre 74 pour l’agence gouvernementale. Les journalistes avancent ainsi que le gouvernement pourrait manquer un tiers des cas chaque année. Le plus souvent, ces accidents se produiraient dans la maison familiale de la victime, avec une arme obtenue légalement par ses parents. Les week-ends et la période de Noël sont les moments où les accidents se font les plus fréquents.


Deux profils de victimes ressortent des données. Le premier concerne des enfants âgés de moins de 5 ans (le plus souvent 3 ans), se blessant ou se tuant eux-mêmes lorsqu’ils trouvent et s’amusent avec l’arme. Le second correspond à des adolescents de 15-17 ans, abattus accidentellement par d’autres enfants. En plus des 326 victimes répertoriés, l’AP et USA Today avancent aussi le chiffre de 1000 accidents non mortels liés aux armes à feu et impliquant les enfants. Soit plus d’un par jour.

Lire aussi

En vidéo

Mesures contre les armes à feu : Obama en larmes en évoquant les enfants victimes

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter