L'avertissement d'un milliardaire chinois à Donald Trump : 20.000 emplois menacés aux Etats-Unis

International
DirectLCI
MENACE - Le milliardaire Wang Jianlin, l'un des hommes les plus riches de Chine, a averti Donald Trump que 20.000 emplois étaient menacés aux Etats-Unis, si le futur président américain devait bloquer ses investissements dans le pays, notamment à Hollywood.

Une mise en garde qui pourrait coûter très cher. Wang Jianlin, l'un des deux hommes les plus riches de Chine avec Jack Ma, le patron du groupe de commerce électronique Alibaba, a mis en garde Donald Trump, précisant que des milliers d’emplois seraient menacés aux Etats-Unis s’il devait bloquer ses investissements dans le pays, notamment à Hollywood. 


"J'ai investi plus de dix  milliards de dollars aux Etats-Unis, où j'emploie plus de 20.000 personnes", a rappelé le patron du conglomérat Wanda, dont les activités vont de l'immobilier au cinéma, lors d'une conférence qui se déroulait le week-end dernier. "Si les choses sont mal gérées, ils n'auront plus rien à manger", a ajouté Wang Jianlin, selon des propos rapportés sur le site internet de son groupe.


Ce dernier a précisé qu'il avait demandé à Chris Dodd, président de la Motion picture association of America (MPAA), l'association américaine des industriels du cinéma, de transmettre son message à Donald Trump.

Propriétaire d'une chaîne et d'un studio hollywoodien

Le milliardaire était interrogé sur les inquiétudes croissantes de certains parlementaires américains à l'endroit des investissements chinois à Hollywood. "En ce qui concerne le cinéma et la télévision, il faut bien comprendre que les films tournés en langue anglaise dépendent des recettes réalisées en Chine", a assuré l'homme d'affaires.


Une sortie à remettre dans un contexte bien précis. Cela fait en effet quelques jours que le futur président américain multiplie les appels au protectionnisme en se défiant de la Chine. Appuyé sur sa promesse de faire cesser la fuite des emplois créés aux Etats-Unis vers l'Empire du Milieu, il a notamment ulcéré les diplomates chinois en contactant Taïwan, pays sécessionniste du géant et non reconnu par ce dernier.

Lire aussi

Pour resituer qui est l'auteur des menaces, rappellons que Wanda a racheté en 2012 la chaîne américaine de cinémas AMC (productrice notamment de "The Walking Dead"), devenant l'un des plus gros opérateurs de salles obscures aux Etats-Unis. Le groupe a ensuite mis la main début 2016 sur le studio hollywoodien Legendary ("Jurassic World", "Batman") et annoncé début novembre le rachat de la société productrice des Golden Globes, prestigieuses récompenses de cinéma américaines.


Seize parlementaires américains se sont alarmés en septembre d'une possible "extension du contrôle de la propagande (chinoise)" sur l'industrie du cinéma, pointant les relations étroites entre le conglomérat Wanda et le régime communiste chinois.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter